françois hollande au plus bas dans un sondage ifop
françois hollande au plus bas dans un sondage ifop © reuters
**François Hollande le dit et le répète à tous ceux qu’il voit ces derniers jours : il veut aller vite sur le pacte de responsabilité. Et certaines idées d’économies sont explosives !** Le Pacte de responsabilité évoqué il y a trois semaines comporte au fond trois volets. Un allégement du coût du travail pour les entreprises, des engagements plus ou moins précis que ces entreprises prendraient en échange et enfin des économies dans les dépenses publiques. Depuis sa conférence de presse, François Hollande n’a manifestement pas l’intention de lever le pied. Il a écarté les sujets -comme la famille- qui risquaient de brouiller la ligne de la priorité à l’économie. Et il répète à tous ses interlocuteurs qu’il ira jusqu’au bout, qu’il ne renoncera pas parce qu’il sera jugé sur ce résultat-là. Je peux vous dire qu’il a dit cela aux patrons des filières étrangères qu’il a reçus mardi ; il l’a redit lors de deux déjeuners avec des journalistes ces derniers jours. **Sur le fond, il veut accélérer ?** Oui, car son problème, c’est d’être cru ! Les responsables politiques, aujourd’hui, ne sont plus crus, leurs paroles se noient dans le sable. Or, François Hollande a besoin que la reprise, poisseuse aujourd’hui, soit franche. Pour sauver 2014, il a deux mois, pas plus ! Et les chefs d'entreprise ont commencé à faire leurs calculs et à se dire que si les 30 milliards de baisse de charges annoncés ne sont que dix parce qu’il faut soustraire le crédit d’impôt compétitivité déjà donné, cela ne vaut pas tout le ramdam fait. Du coup, quand on ne peut pas aller loin et fort, on essaie au moins d’y aller vite. C'est logique. Le président promet donc d’agir dès après les municipales. Sa difficulté est que ces mesures n’entreront en vigueur qu’en 2015 – a priori. Le risque, c’est alors : tout çà pour çà ! **Mais il y a aussi du neuf sur les économies dans les dépenses !** On en parlait mardi matin, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a commencé à recevoir un à un les ministres et François Hollande – ce n’est pas sur son agenda, tiendra samedi la deuxième réunion du Conseil Stratégique de la Dépense Publique. Et on commence à murmurer une piste, le gel de l’avancement de tous les fonctionnaires. Certains ministres en parlent à couvert, Vincent Peillon, le ministre de l’Education, qui emploie la moitié des fonctionnaires, dément proposer cette idée, mais il l’a – çà c’est certain – évoqué à des interlocuteurs. Économie possible : 1,2 milliard. On verra mais avant les municipales, c’est explosif ! **François Hollande, lui, compte porter la bonne parole auprès des investisseurs étrangers.** Le 17 février, il recevra 34 patrons mondiaux. Comme ceux de Nestlé ou Siemens. Et avant cela, la semaine prochaine, il ira aux Etats-Unis, à Washington, bien sûr, mais aussi dans la Silicon Valley, pour rencontrer les patrons de Google, de Twitter, de Facebook etc. Le dernier président qui avait fait ce déplacement dans le Temple mondial de la high-tech, c’était François Mitterrand en 1984, il y a trente ans pile, juste après un tournant / clarification. Le Hollande 3.0 est arrivé, qu’on se le dise ! **►►► ALLER PLUS LOIN | [Retrouvez l'annonce de la création d'un Pacte de responsabilité lors des voeux du Président de la République en janvier 2014](http://www.franceinter.fr/depeche-les-voeux-de-francois-hollande)** **Et le pacte de responsabilité, comment ça marche ? Une infographie pour mieux comprendre :**
Pacte de responsabilité : 1er jour de négociations à Matignon
Pacte de responsabilité : 1er jour de négociations à Matignon © radio-france
## Les liens [Le blog de Dominique Seux](http://blogs.lesechos.fr/dominique-seux/dominique-seux-r59.html)
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.