Jusqu’où ira Amazon ?

On se pose la question parce que le géant du commerce en ligne franchit une nouvelle étape dans son développement exceptionnel. Il devrait devenir cette année -on l’a appris hier- le champion de la vente de vêtements. Aux Etats-Unis, il dépasserait la chaîne historique, iconique, des grands magasins Macys. Acheter des vêtements en ligne, qui aurait dit il y a cinq ans que cela deviendrait banal pour un Américain sur cinq ? Et Amazon ne se contente pas de servir d’intermédiaire pour les marques de prêt à porter comme Gap, Lacoste etc. L’entreprise a ses propres marques maison. Amazon, c’est un chiffre d’affaires de bien plus de 100 milliards de dollars qui propose livres, DVD, électronique grand public, chaussures, systèmes informatiques, produits frais, services vidéos, et bien d’autres choses encore. En France, son site serait visité par deux millions d’internautes chaque jour.

Alors, comment font-ils ?

Hier, je cherchais s’il existait dans le monde une entreprise qui, petit à petit, s’était étendu dans des domaines aussi différents et aussi vite, et avait imposé sa marque. On pense au conglomérat coréen Samsung, au chinois Alibaba dans la distribution, et c’est tout. Il y a un côté assez terrifiant, paniquant, pour beaucoup d’acteurs économiques qui voient Amazon grandir et venir sur leurs plates-bandes. Pourquoi pas demain la banque, l’assurance ? Dans chaque secteur, la méthode est la même : Amazon ne cherche pas à faire de la marge, il conquiert du terrain. Et son tout-maître, c’est bien sûr le numérique mais surtout la relation client, il connaît ses clients. Et les clients, partout, adorent. Et donc, il n’y a aucune pression sur le groupe pour qu’il améliore son système social ou ses relations fiscales avec les Etats dans lesquels il travaille.

Fait-il des bénéfices ?

Oui ! Longtemps, il n’en a pas fait. Il en fait désormais, mais peu. Et il ne reverse rien à ses actionnaires. Tout est misé sur les investissements : en 2015, il a dépensé 12 milliards de dollars en recherche et développement – c’est gigantesque. Donc c’est à la fois fascinant et cela résume la portée de la révolution numérique en cours. A quoi rêvent les algorithmes d’Amazon : on attend les réponses de l’invité d’Ali badou.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.