Dominique Seux revient sur les cérémonies du 70ème anniversaire du débarquement qui ont eu lieu vendredi en présence de nombreux de chefs d'Etat sous l'angle ... économique.

Oui, le chroniqueur économique qui a regardé ces célébrations émouvantes s'est fait une observation toute simple. Les pays impliqués dans le conflit, qui étaient représentés vendredi en Normandie, sont tous restés au premier rang des puissances économiques 70 ans après. Ravagés, détruits, ou préservés, gagnants ou perdants, ils sont tous encore là. Les Etats-Unis victorieux bien sûr, dont la domination a été confirmée dès 1944 avec les accords de Bretton-Woods donnant un rôle central au dollar ; mais la France, l'Allemagne, l'Italie, la Grande-Bretagne, la Russie, le Canada sont tous restés dans le top 10 de l'économie mondiale. Aucun n'a disparu, n'est sorti de l'histoire économique. Cela montre de façon éclatante l'inertie de la puissance économique, héritage complexe de l'Histoire, de l'accumulation faite décennie après décennie de capital humain, intellectuel, technologique.

Et pour vous c'est une bonne nouvelle pour la France d'aujourd'hui.

La France vit actuellement une des périodes les plus noires de son histoire récente pour son ... moral. Le pessimisme des Français se vérifie sondage après sondage, élection après élection, nous avons l'impression de vivre une défaite économique, sociale, culturelle. Beaucoup d'articles sur la situation actuelle font un parallèle avec la façon dont l'historien Marc Bloch avait parlé de 1940 avec un livre titré, " L'étrange défaite ". Mais malgré tout, malgré les bouleversements, les nouveaux pays qui prennent leur place au soleil, nous restons la 5ème puissance économique mondiale. Certes, l'Allemagne domine l'Europe non seulement économique mais aussi politique - on voit par exemple que c'est Angela Merkel qui a les clés de la désignation du prochain patron de la Commission de Bruxelles. Mais les mouvements se font lentement. Rien n'est donc perdu pour nous, à condition de se battre.

Les puissances d'hier sont peut-être encore les puissances d'aujourd'hui, mais vous oubliez qu'il y en a surtout des nouvelles !

Dans le top 10 que l'on citait tout à l'heure, il y a le Japon qui était déjà là il y a 70 ans, mais aussi la Chine, en numéro deux et le Brésil en numéro 8. L'Inde, le Mexique, la Corée du Sud sont juste derrière. Ce qui est intéressant est que 2014 sera peut-être la dernière année où un pays occidental est le champion du monde. Des analystes anglo-saxons ont fait sensation il y a quelques semaines en pariant que la Chine dépasserait dès cette année les Etats-Unis si on raisonne non plus en productions nationales brutes mais en tenant compte des parités de pouvoir d'achat - des coûts de la vie parce que un litre de bière et un kg de pomme de terres ne coûtent pas le même prix partout. Soixante-dix ans après 1944, ce serait un immense tournant. Mais ce ne sont là que des statistiques : le tournant le plus important reste que grâce à la construction européenne, politique et économique, les 70 dernières années constituent la période la plus longue de paix qu'ait connue la France métropolitaine depuis - peut-être - le XIème siècle.

Les liens

Le blog de Dominique Seux

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.