Et si nos télévisions affichaient d’ici quelques semaines des écrans noirs ?

Cela a l’air d’une plaisanterie, mais cela ne l’est pas tout à fait. Le groupe TF1 a envoyé des courriers recommandés aux opérateurs télécoms les menaçant de couper le signal de ses cinq chaînes de la TNT s’ils continuent à les diffuser sans payer pour cela. Il faut savoir qu’une grande partie des Français, les deux tiers désormais, regardent la télévision par le biais de leur box Internet, de leur fournisseur d’accès, et plus par le bon vieux décodeur TNT. L’entreprise de Martin Bouygues indique à Orange et SFR qu’elle arrêtera de leur fournir les images de TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI dès le 30 avril pour les tablettes, les ordinateurs et les smartphones puis cet été pour tous les écrans. M6 n’a pas envoyé de courrier d’ultimatum mais s’associe à la démarche, en tous cas est dans le même esprit. TF1 réclamerait 100 millions d’euros aux opérateurs télécoms, avec un argument : vous devez payer pour nous diffuser, on vous apporte de l’audience. En arrière-fond, les télévisions privées constatent que la publicité se déplace vers Google, Facebook mais aussi les opérateurs télécoms et elles commencent à souffrir. Cela fait un an que cette opération « peur sur les écrans » était sur le feu, elle arrive maintenant.

Bon, mais est-ce crédible ?

Mouais …Pas évident ! Vous avez noté que le 30 avril se situe entre les deux tours de la présidentielle et on voit mal TF1 fermer le robinet à images sur les smartphones et les tablettes avant le débat du 3 mai et la soirée du 7 mai. Ensuite, on ne sait pas qui tient qui par la barbichette. Les opérateurs téléphoniques comme SFR et Orange sont des gros annonceurs sur ses écrans de pub .... Aie. Mais ce qui est vrai, c’est que le modèle économique des chaînes gratuites a un problème, il y a beaucoup de chaines, la pub va ailleurs tandis que le coût des droits sportifs grimpent. Elles doivent réagir avant d’être trop faibles et ce qu’elles demandent existe aux Etats-Unis et en Allemagne. Cette menace de Gilles Pélisson, le patron de TF1, est donc une réaction. On peut néanmoins penser que cela se finira par un deal, des nouveaux services que paieront les télécoms. On verra si le consommateur y gagnera. Conclusion : la présidentielle, on pourra la suivre aussi sur TF1 je crois.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.