Ce matin : un seuil vient d’être franchi sur l’emploi en France.

Oui, cela a été annoncé par l’Insee hier, qui a publié ses statistiques définitives sur l’évolution de l’emploi au deuxième trimestre, à fin juin donc. Pour la première fois en France, la barre des 25 millions d’emplois salariés a été franchie - 25 millions et 4.000 postes pour être précis. Ce qui est une excellente nouvelle, c’est qu’après une grosse décennie de creux et de plats, l’emploi est reparti depuis deux ans et à un rythme soutenu. 500.000 emplois ont été créés depuis début 2015, la quasi-totalité dans le secteur privé. Arrêtons-là les chiffres pour regarder où ces nouveaux postes sont apparus. Ni dans la construction ni dans l’industrie, où ils ont diminué, en tous cas pour les postes stables. La hausse, on la constate dans la restauration par exemple et surtout dans les fonctions d’administration des entreprises, ce qui veut dire à peu près tout. Au total, sur ce demi-million d’emplois en plus, un point intéressant : un tiers est passé par l’intérim – ce qui est un élément précurseur de reprise. Tout cela est la conséquence directe de l’amélioration de la situation dans la zone euro et du mieux de l’économie française. Les mesures prises par François Hollande dans la seconde partie de son quinquennat ont permis d’améliorer les taux de marge des entreprises. Bien sûr, on pourra discuter à l’infini du rôle de chacun de ces facteurs.

Et pourtant le chômage ne baisse pas vraiment…

Le taux de chômage baisse depuis deux ans, mais le nombre de demandeurs d’emploi est grosso modo stable. Les raisons sont simples : la population active augmente parce qu’il y a plus de jeunes qui arrivent sur le marché du travail. Tandis que les réformes des retraites retardent le départ des plus âgés. Une seule catégorie sourit : les cadres, avec un taux de chômage de l’ordre de 3,5%, ils peuvent donc demander des relèvements de salaire. A partir de là, la tentation peut être d’attendre que le temps fasse son œuvre puisque cela va mieux. Où d’aider à la création d’emplois pour combler ce déficit d’emplois que nous avons par rapport à d’autres pays. Mais là on retombe dans les débats de la rentrée. Donc, restons sur ce chiffre : l’économie a créé un demi-million d’emplois en trente mois. Il faut que cela continue.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.