Aujourd'hui à Chongqing. Chongqing, ou les deux faces de la Chine… C'est une ville moins connue que Pékin, Shangaï ou Hong Kong mais qui commence faire parler d'elle parce qu'elle connait un développement effréné un peu comme une ville du far west americain au XIXme siécle. La comparaison n'est d'ailleurs pas due au hasard parce que le boom de cette ville a été dcide par le pouvoir central dans le cadre d'une politique Go west pour tre l'avant garde de la nouvelle Chine face l'immensit des provinces rurales. Chongqing, c'est une ville prs de 1.500 kms au sud ouest de Pkin, donc loin de toutes les ctes, et qui abrite aujourd'hui, au sens administratif 32 millions d'habitants (!), et dans son centre 10 millions d'habitants ... Imaginez une ville o l'industrie est reine (la chimie, la ptrochimie, la construction de vhicules), o des tours se construisent tous les mois, o plus de 700.000 paysans viennent ici chaque anne, mais o on voit aussi plus qu' Pkin et Shanga encore des étales dans les rues, des immeubles vraiment sales et très très pauvres.] Voilà donc les deux faces de la Chine ? Oui, parce qu'il y a la Chine qui accumule les progrs, permet un amlioration du niveau de vie et dont le rle futur inquite notamment une Europe qui n'est pas sr de ses forces. Et puis, il y a les lieux o le prix payer pour ce dveloppement se voit. Chongqing est proche du gigantesque barrage des Trois Gorges sur le Yangtze, dont la construction a dplac de force des populations entires comme l'avait immortalis en 2006 le film Still Life (rcompens par le Lion d'Or Venise). La pollution est aussi encore plus visible qu'ailleurs. La corruption a fait des ravages et les rseaux de tous types ont prospr. C'est videmment un défi énorme pour le pouvoir.] Et qu'a-t-il décidé ? De poursuivre la croissance mais pas seulement. Comme partout, les dirigeants locaux continuent d'tre jugs par le pouvoir central sur l'volution de la richesse produite par habitant, sur le montant des investissements et le montant des investissements étrangers pour aller plus vite. A Chongqing, les entreprises trangres sont accueillies bras ouverts. Lafarge a cinq cimenteries, Suez traite les eaux uses d'une partie de la ville et la filiale d'architecture de la SNCF, l'Arep, postule pour construire ce qui serait une des plus grandes gares de Chine. Mais en mme temps, le patron du parti communiste local, Bo Xilai, une personnalit d'ampleur nationale dont on parle beaucoup dans un style un peu la Kennedy a dcid de s'attaquer des problmes socitaux, l'ducation, l'urbanisme. Et aussi la corruption ce qui est le plus intressant. Trois mille fonctionnaires (chef de la police) ont ainsi t mis en prison ces derniers temps pour faire exemple. On murmure que Pkin voudrait que cette campagne fasse d'ailleurs cole dans d'autres villes comme Canton. Une façon de sortir par le haut des paradoxes du miracle chinois.]

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.