Le bilan 2015 publié hier par l'assurance-vieillesse montre combien les Français ont de la chance.

Et ils ne s'en rendent pas forcément compte tant on a tous du mal à regarder le verre à moitié plein. Effectivement, les retraités d'aujourd'hui comme ceux qui partent en ce moment à la retraite sont plutôt vernis. Le bilan qui concerne le régime général des salariés du privé montre en effet, d'abord, que plus de treize millions de personnes perçoivent aujourd'hui des pensions. Soit plus de deux millions de plus qu'il y a dix ans. Cela veut dire que le système des retraites a tenu le choc malgré cette arrivée absolument massive de nouveaux retraités qui s'explique pour des raisons démographiques mais qui aurait pu le mettre à genoux. L'âge de départ en retraite, quasiment 62 ans et demi l'an dernier, monte doucement. Mais (mais) il reste vraiment moins élevé qu'ailleurs. Notamment parce que un quart (c'est beaucoup) des nouveaux retraités ont pu partir plus tôt l'an dernier grâce au système des carrières longues. Si la situation est à peu près la même pour les fonctionnaires, les régimes spéciaux des entreprises publiques restent en revanche ultra-favorables. Par ailleurs, et pour finir d'examiner cette partie pleine du verre, selon l'OCDE, nos retraités ont quasiment le meilleur niveau de vie des grands pays, plus élevé que celui des actifs. Ils ont enfin la durée de retraite la plus longue : 27 ans pour les femmes, 23 ans pour les hommes. Pas mal ! Ce sont des moyennes bien sûr.

Mais pour les futurs retraités, le verre est moins plein.

Oui, parce qu'on n'a parlé jusqu'à maintenant que du régime de base. Or, c'est du côté des retraites complémentaires que le verre se remplit d'eau salée ou se vide ; de ce côté, une baisse relative des pensions est certaine. Par ailleurs, le gouvernement actuel a vraiment tiré sur la corde en ouvrant largement la porte des départs anticipés. Bref, au total, les déficits vont remontrer un jour ou l'autre le bout de leur nez. Face à cela, tous (tous) les leaders de la droite, dont le retour au pouvoir en 2017 est quand même possible, prévoient de remonter l'âge légal de départ à 63 ou 65 ans. Bref, si j'étais à la tête d'un news magazine, je déclinerais le fameux : « immobilier c'est le moment d'acheter » en « Retraites : c'est le moment d'en profiter ». Bon n’y lisez pas non plus un conseil pour un certain invité d’une certaine émission politique ce soir.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.