La France s'avère meilleure en économistes qu'en économie : elle est le 3ème pays d'attribution des Nobel d'économie. Le paradoxe est que les économistes sont rarement conseillers des gouvernants ici.

Esther Duflo reçoit le prix Nobel d'économie le 14 octobre 2019. Abhijit Banerjee et Michael Kremer partagent ce Nobel avec elle.
Esther Duflo reçoit le prix Nobel d'économie le 14 octobre 2019. Abhijit Banerjee et Michael Kremer partagent ce Nobel avec elle. © Getty / Scott Eisen

Une économiste française a donc été choisie hier comme un des trois lauréats du Nobel d’économie 2019. Une nouvelle fois, si bien que l’on a envie de dire que la France est meilleure en économistes qu’en économie, notre pays ne méritant pas de Prix Nobel vu son taux de chômage.

Ce prix a donc été attribuée à Esther Duflo, une économiste de 46 ans qui enseigne au MIT, à Boston, aux Etats-Unis. Sa spécialité, c’est la lutte contre la pauvreté et l’approche ni théorique ni idéologique, expérimentale. 

Mais ce qui est intéressant aussi est que la France est désormais le troisième pays qui reçoit le plus de Nobel d’économie, après les Etats-Unis (qui sont loin devant) et le Royaume-Uni. En 2014, Jean Tirole avait déjà été nobélisé, et on sait qu’avec Thomas Piketty -mondialement connu-, Emmanuel Saez et Gabriel Zucman -Zucman qui conseille les candidats Démocrates Bernie Sanders et Elizabeth Warren-, on constate avec satisfaction qu’au total il y a une école française d’économistes. Olivier Blanchard a été économiste en chef du FMI et Laurence Boone occupe le même poste à l’OCDE. Si beaucoup choisissent de faire carrière Outre-Atlantique, ils ne sont pas tous hors de France, Jean Tirole est à Toulouse, Daniel Cohen à Paris. 

Au fond, quelle est la marque tricolore ? 

Un mélange de haute formation mathématique et statistique, et d’intérêt poussé pour les politiques publiques. La lutte contre la pauvreté avec Esther Duflo, la lutte contre les inégalités - en fait surtout contre les riches ! - avec Thomas Piketty. Avec Duflo, il est réconfortant que soit récompensé un travail s’appuyant sur des savoirs plutôt que des croyances, alors que les populistes et des théories économiques farfelues sont populaires partout dans le monde. 

Pour l’anecdote, Esther Duflo a reçu le Nobel avec son conjoint, un économiste d’origine indienne : un couple récompensé, ce n’était pas arrivé depuis ... Pierre et Marie Curie en 1903 ! 

Mais il y a un mais…

Le paradoxe est que les économistes sont, en France, rarement conseillers du Prince, du pouvoir politique. Les responsables politiques veulent leur compagnie, pour que les économistes disent du bien d’eux et de ce qu’ils font. A l’Elysée et à Matignon, ce sont plutôt des hauts fonctionnaires qui délivrent leurs avis. Si je cédais à la facilité et si j'étais démago et populiste, je dirais que c’est pour cela que la France est meilleure en économistes qu’en économie. Mais je ne le suis pas !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.