Ce matin : une enquête toute fraîche du Centre d'Etudes de l'Emploi dévoile la façon dont, en France, on trouve un travail.

Deux chercheurs de cet organisme public ont décortiqué dix ans de questionnaires de l'Insee sur l'emploi. La question qu'ils se sont posée est la suivante : si on prend 100 personnes qui ont trouvé récemment un emploi, par quel biais ont-elles trouvé ce poste ? Réponse spontanée : elles ont répondu à des petites annonces, à des offres d'emploi. Eh bien, pas du tout. On trouve en France, ou on a longtemps trouvé en France, un emploi en faisant spontanément acte de candidature auprès d'une entreprise. Dans la moitié ou presque des cas. Premier point. Deuxième point : dans 21 % des cas, c'est le réseau relationnel, la famille, les amis, qui joue. C'est énorme. Pôle Emploi arrive ensuite (9 % des cas). Puis, tout en bas, les réponses aux annonces trouvées ici ou là (7%). Très concrètement, cela veut dire qu'un chômeur a le réflexe de chercher un emploi par les petites annonces, mais que c'est relativement peu efficace. Cela veut dire aussi que trouver un travail nécessite une grosse énergie puisque le succès dépend à la fin des fins des démarches spontanées et du réseau que l'on entretient. Or, dans ces deux cas, c'est facile au début, et plus difficile ensuite.

Mais Internet ne change-t-il pas la donne ? On entend souvent que les sites sont devenus plus important que Pôle Emploi par exemple…

Oui, disons un mot des annonces d'emploi – dont on a donc vu la part jusqu'à maintenant plutôt limitée. Une enquête sur les dix dernières années reflète par définition mal ce phénomène qui explose en ce moment : le rapprochement via Internet des offres et des demandes d'emploi, des candidats et des employeurs. Vous savez, on entend beaucoup dire que Pôle Emploi s'est fait ubérisé par d'autres acteurs, en clair s'est fait voler son marché. Effectivement, ce n'est plus un intermédiaire obligé. Leboncoin.fr, très facile à utiliser, affichait hier soir à 22 heures précises 180.000 offres de postes sur toute la France. Même si elles ne sont pas toutes de bonne qualité. Pôle Emploi en promettait 463.000 à la même heure. A l'évidence, cela devrait pousser Pôle Emploi, souvent critiqué par les entreprises, à privilégier l'accompagnement individuel des personnes en difficulté. Quoi qu'il en soit, Internet joue un rôle extrêmement positif.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.