**Une nouvelle étape s’ouvre pour le secteur des télécommunications et elle concerne les consommateurs. Difficile de l’évoquer sans faire de la publicité à un opérateur en particulier, mais si on en parle c’est qu’il s’agit d’une tendance de fond. Bouygues Télécoms a lancé hier en France la première offre télécoms grand public “ tout compris ” - en fait tout illimité. Tout, c’est-à-dire un forfait avec des télécommunications illimitées fixes et mobiles. Et avec, en illimité toujours, l’accès à Internet à partir d’une Box ou d’un mobile, ainsi que les SMS. Le prix fixé est cher (99,80 euros par mois – 100 euros) mais l’opérateur pense que des clients qui ont des smart phones et des enfants bavards et gros consommateurs de vidéos en ont assez de jongler avec leurs factures et d’être angoissé à l’idée de dépasser leurs forfaits. Et que la simplicité de l’offre va faire tâche d’huile. A tel point qu’Orange et SFR s’y mettront alors qu’ils disent aujourd’hui ne pas croire à une offre aussi chère. Bref, après la révolution de ce que l’on appelle le triple play en illimité (ADSL, téléphone fixe, télévision), voilà donc peut-être, avec les mobiles, celle du quadruple play. Quels sont ses objectifs ?Passons sur l’opération marketing de Bouygues, le plus petit des grands opérateurs, qui veut grandir et se différencier en proposant du “ neuf ”. C’est la vie ordinaire du commerce ! Mais il y a d’autres objectifs, qui intéressent aussi ses concurrents. Le premier est que le trafic des données sur les réseaux mobiles a tellement augmenté ces dernières années qu’il serait proche de la saturation. A cause des SMS (chacun d’entre nous en envoie en moyenne 124 par mois contre 30 il y a trois ans), et surtout des données “ lourdes ” comme les podcasts, les fichiers, et l’accès à Internet. Avec une offre globale fixe mobile, l’idée pourrait être d’inciter les particuliers à utiliser, chez eux, davantage leur fixe via le WiFi. Par exemple dans le cas de votre ado qui zappe sur You Tube dans sa chambre … Quel autre objectif encore ?C’est l’essentiel : l’objectif numéro un des opérateurs est de se préparer à l’arrivée de Free qui a obtenu la fameuse quatrième licence de téléphonie mobile. Il s’agit de contrer à l’avance la stratégie supposée agressive de ce trublion. Le quadruple play illimité, c’est sûrement une piste à laquelle pense Free, qui veut casser les prix. Ces derniers mois, tous les opérateurs ont d’ailleurs fait preuve d’inventivité, Virgin Mobile, Simplissime, et SFR la semaine dernière. Il faut savoir que la tâche de Free ne sera pas simple. Un exemple : On ne sait pas si Xavier Niel, son patron, avait prévu l’explosion de la 3G, l’accès à Internet en mobilité. Le problème est qu’avant d’avoir installé ses propres antennes, en 2015, Free ne pourra légalement bénéficier que de réseaux 2G (la voix). Et ses concurrents n’ont nullement l’intention de lui sous-louer leurs réseaux 3G. La guerre commence, elle n’est pas finie… Après le quadruple play illimité, que restera-t-il à inventer ?L’innovation est sans limite… mais il reste une idée à développer : le forfait unique pour la famille. Les opérateurs ne vous proposent pas un forfait global pour deux, trois, quatre, six téléphones portables. C’est un mystère parce que cela marche très bien aux Etats-Unis.**

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.