Les Echos dévoile ce qu'Edouard Philippe devrait annoncer sur la SNCF.

Le Premier ministre recevra les syndicats vendredi et il a, oui, prévu plusieurs annonces. 

– La première est une hausse du montant des investissements prévus pour rénover le réseau. On a entendu le chiffre de 10 millions d’euros par jour pendant dix ans, ce sera un peu plus. Ce petit plus sera financé par une moindre hausse des péages ferroviaires, les droits pour faire circuler les trains. 

– Deuxième élément, très attendu : sur la fameuse dette. L’État reprendrait 35 milliards sur les 46 milliards accumulés, en deux étapes, 2020 et 2022, SNCF réseau en conservant 10 milliards. La SNCF ne paiera du coup plus chaque année des intérêts de la dette qui atteignent aujourd’hui 1,5 milliard d’euros par an. 

– Enfin, le détail du plan d’économies et de productivité sera connu : 700 millions d'euros à réaliser d’ici 2026, dont une centaine avec la fin du statut de cheminot. 

Certains diront que cela ne valait pas la peine d’un conflit social aussi long pour une centaine de millions dans huit ans, mais Matignon considère assez logiquement que si on demande un effort considérable aux contribuables, l’entreprise et ses salariés doivent en consentir un aussi. L’opinion, manifestement, le suit sur ce point.

Ces annonces peuvent-elles mettre fin à la grève ?

Il y a trois scénarios : 

Un, Edouard Philippe explique vendredi que ses annonces sont des concessions obtenues par les syndicats, que cela lui fait mal au cœur, mais qu’il n’a pas le choix, et les syndicats disent qu’ils ont fait reculer le gouvernement, bref qu’ils ont gagné. Probabilité de ce scénario = zéro. 

Deux, les syndicats réformistes, CFDT et Unsa, reconnaissent des avancées et descendent du train de la grève. Probabilité = faible, parce que le résultat du référendum interne montrera bien sûr que les salariés soutiennent cette grève et les réformistes ne peuvent pas être en porte-à-faux. 

Trois, la grève continue, dès ce soir jusqu'à jeudi de cette semaine, puis lundi et mardi de la suivante, et cætera, mais le mouvement s’effiloche. Possibilité = élevée.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.