Emmanuel Macron allégera demain soir à 20 heures le confinement. Mais le télétravail à 100% quand c'est possible continuera encore quelques semaines, avant (peut-être) de s'assouplir : les entreprises et les salariés le souhaitent tout autant.

Le télétravail en famille
Le télétravail en famille © Getty / Justin Paget

L’intervention d’Emmanuel Macron, demain soir à 20 heures, est évidemment très attendue... mais je ne vais pas, pour me faire mousser, faire semblant de savoir ce qu’il pourrait, ce qu’il devrait, ce qu'il voudra, annoncer. D’ici là, il y aura encore et de toutes façons un conseil de défense. 

La seule chose certaine est qu’il y aura trois rendez-vous charnières dans les semaines qui viennent : 

  • autour du week-end prochain pour le commerce, 
  • mi-fin décembre pour les fêtes de Noël 
  • et en janvier. 

Ce qui est acquis aussi est que le télétravail, lui, va continuer au moins jusqu’à la fin de l’année

Rappelons la règle énoncée par le gouvernement fin octobre : 100% en télétravail quand c’est possible. On verra si Emmanuel Macron en parlera demain soir, mais son objectif est clairement de continuer à limiter le nombre de contacts que chacun peut avoir. 

On sait qu’il y a eu des bras de fer avec certaines entreprises qui ont une interprétation souple de ce principe et qui alternent jours de télétravail et jours de présence au bureau. La question posée est en fait moins celle des contaminations sur le lieu de travail (beaucoup de précautions sont prises), que celle de la mobilité et des transports. Donc, pas de changement à attendre dans les directives d’ici Noël. 

En revanche, des discussions vont avoir lieu avec le patronat et les syndicats pour alléger un peu le télétravail en janvier -si la situation sanitaire le permet- et ce serait une très bonne chose : Olivier Véran a insisté jeudi dernier et à juste titre  sur le coût et la face cachés du confinement : stress, déprime, isolement, ras-le-bol. Il ne parlait pas uniquement du télétravail bien sûr, mais à 100% celui-ci pose des problèmes. 

Et l’impact sur l’économie ? 

L’effet du télétravail sur la productivité des salariés (leur efficacité) commence à être étudié en profondeur. Certains économistes pensent qu'elle  augmente (moins de temps de transport et davantage de tranquillité), et ils donnent des exemples d’entreprises. D’autres disent que la créativité collective en prend un coup, et ils donnent eux aussi des exemples d’entreprises. 

Bref, cela dépend des métiers, des conditions et, surtout, c’est entre le 0% et le 100% que l’équilibre et le bon équilibre et s’installera durablement. Bref, pour le dire autrement, on ne sait pas encore tout. 

Mais attention : certaines études montrent que le télétravail ne pousse pas à la hausse des salaires parce que les entreprises peuvent chercher des salariés où elles le veulent.

L'équipe
  • Dominique SeuxDirecteur délégué de la rédaction des Echos et éditorialiste à France Inter