C’est un nouvel épisode dans la drôle d’histoire citée brièvement dans votre Matinale hier, et qui mérite un droit de suite. Effectivement, Serge Dassault a rédigé de sa propre main cinq lignes - pas plus – pour rappeler à bon entendeur salut qu’il est toujours là, à la tête de son groupe, et que, c’est le plus important, ses quatre enfants sont ses héritiers à parts égales. Cela paraît bizarre. Mais c’est la réponse à une scène étonnante qu’ont vu 2,5 millions de téléspectateurs lundi soir. Interviewé dans l’émission de Mireille Dumas « Comment ils ont fait fortune » sur France 3, Serge Dassault, 86 ans, a fait son coming out et révélé sa préférence pour que son fils aîné Olivier lui succède. Il est le plus adapté, a-t-il dit, filmé dans son jet privé. Avant de lâcher que ses trois autres enfants n’ont rien fait d’intéressant. Lesquels ont dû jubiler de l’entendre ! Le plus drôle est qu’Olivier Dassault, devant Mireille Dumas, découvre cet hommage et boit du petit lait. Puis il s’adresse, en regardant la caméra, à ses frères et à sa sœur pour souhaiter que tout se passe le mieux possible. On croît rêver ! Même si rien n’est conclu, l’adoubement est clair, communiqué diplomatique ou pas.Mais, pour reprendre le titre d’une ancienne émission de Mireille Dumas, c’est de la vie publique ou de la vie privée ?Publique parce que Dassault est un groupe qui fabrique et essaie de vendre ses avions de combat Rafale. Il vend ses avions d’affaires Falcon, possède Le Figaro et a créé un des plus beaux succès français de l’industrie du logiciel, Dassault Systems. Au total, c’est un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, et une fortune personnelle considérable. En réalité, chez les Dassault, la succession a toujours été compliquée et tardive. Marcel Dassault, le fondateur, n’a lâché les commandes qu’à 94 ans, à sa mort, après avoir traité son fils Serge d’incapable ! Olivier, quant à lui, était déjà le chouchou de Marcel, il a fait l’école de l’air et, comme son grand-père et son père, il est parlementaire. Il a aujourd’hui déjà 60 ans et les relations dans la famille sont tendues, avec Laurent, Thierry et Marie-Hélène. Voilà pourquoi les propos tenus au cours de l’émission de Mireille Dumas intéressent beaucoup de monde.Ces temps-ci, les dynasties industrielles font parler d’elles !Oui, on connaît le conflit dans la famille Bettencourt, entre la mère et la fille, avec son côté Dallas. En revanche, pas de problème de succession chez Lagardère, mais on a vu les vidéos où Arnaud (Lagardère), le fils de Jean-Luc et l’actionnaire de référence de EADS, étale son bonheur conjugal. Ces histoires people ne font pas oublier que d’autres familles font moins parler d’elles, les Peugeot, Arnault, Pinault, Bouygues et autres Mulliez, laquelle contrôle Auchan. Famille, je vous hais, famille je vous aime, on n’en sort pas J

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.