Le temps était froid et pluvieux sur la France hier. Pourtant, nous avons vu pointer trois rayons de soleil…

Alors je vous le dis tout de suite, parmi ces bonnes nouvelles, je n’ai pas retenu la baisse pourtant spectaculaire du nombre de chômeurs. Tant que ce « - 60 000 » n’est pas confirmé, et tant que la tendance ne s’est pas réellement inversée, je préfère rester prudent. Voici donc les trois autres informations radieuses qui m’ont fait passer hier une bonne journée ! La première, c’est bien sûr le contrat record enregistré par DCNS pour la construction de douze sous-marins australiens. Un deal évalué à 34 milliards de dollars, dont huit pour l'industrie française. L’ancienne Direction des constructions navales a supplanté un japonais (Mitsubishi) et un allemand (TKNS).

Le deuxième rayon de soleil, c’est la victoire hier de la FNAC pour le contrôle de Darty. La bataille entre le français et Conforama, qui appartient au géant sud-africain Steinhoff, a été très rude depuis six mois. Et c’est la FNAC qui l’a remportée, aidée par son nouvel actionnaire Vivendi. La FNAC va pouvoir changer de taille pour mieux résister à la révolution du commerce électronique.

Enfin, troisième bonne nouvelle : la start-up française Withings, qui fabrique des pèse-personnes et des bracelets connectés, s’est fait racheter par le finlandais Nokia, pour 170 millions d’euros. Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait sain que certains créateurs décident de vendre leur boîte pour faire fortune et, pourquoi pas ?, monter un autre business.

Finalement, dans la même journée, des entrepreneurs français ont su vendre des équipements militaires de haute technologie, d’autres ont su conquérir une grande enseigne d’électroménager, d’autres encore ont réussi à se faire racheter.

Mais contrairement à ce que martèle François Hollande, l'économie française ne va pas mieux Tant que le chômage reste élevé, que la croissance est faible et que l’Etat n’a aucune marge financière pour lancer des politiques ambitieuses, « ça ne va pas vraiment mieux ». Mais par un hasard du calendrier, la France a démontré hier qu’elle possède des atouts extraordinaires. Des atouts qu’elle ignore parfois elle-même et que le monde lui envie.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.