Cette question de la sécurité routière n’intéresse manifestement pas les responsables politiques. Alors qu’hier, il y a eu des dizaines de déclarations de la gauche, de la droite, du centre, d’en haut et d’en bas, sur le projet de loi Macron, sur la victoire de Syrisa en Grèce, il n’y en a pas eu une sur la sécurité routière.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.