Vous commentez la hausse du nombre de chômeurs l’année dernière.

Oui, sept cent millede plus depuis la présidentielle de 2012 . Au vu de ce résultat, on pourrait se demander si ce ne sont pas les ministres de l’Emploi, Myriam El Khomri (mais elle vient d’arriver) et de l’Économie, Emmanuel Macron, qui auraient dû présenter leur démission pour échec flagrant ! Une information résume bien la spécificité et le drame français mais aussi le fait que cette situation remonte à loin : il n’y a pas eu en France deux mois consécutifs de recul du nombre de chômeurs depuis huit ans.

Et nous sommes dans une situation atypique.

Autour de nous, cela va mieux. Le taux de chômage est deux fois moins élevé à Berlin et à Londres. Et l’an dernier, le nombre de sans-emploi a diminué chez nos quatre principaux voisins, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Et pas qu’un peu : de moins 100.000 à moins 500.000 selon les cas. A Rome et Madrid, le taux reste néanmoins plus élevé.

Quelles explications ?

La démographie ? un peu ; la mauvaise qualité du dialogue social ? Sans doute, mais ce n’est pas la clé. Si ce n’est pas cela, une autre conclusion possible est que nos chefs d’entreprise sont plus nuls que les autres ou sont des salauds -ils se moquent de l’emploi. Certains le pensent, et des analyses montrent qu'il y a un problème de niveau de gamme des produits français. Mais quand il s’agit de millions d’entreprises, il n’y aucune raison d’imaginer qu’elles sont en moyenne nulles ou d’un cynisme social absolu. Reste l’environnement économique et juridique. Tous les sujets qui sont sur la table, et sur lesquels la France bouge par millimètre. Que l’on aime ça ou pas, l’économie ne fonctionne plus par cycle de cinq ans (croissance-crise, après la pluie le beau temps) mais est incertaine et les entreprises qui ont une visibilité à six mois seulement ont besoin de flexibilité.

Quand même, cela ira mieux cette année ?

Oui, la hausse du chômage ralentit, et la baisse du prix du pétrole, qui est un grand plan de relance, va finir par avoir, avec lepacte de responsabilité , un effet. Mais cela ne suffira pas.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.