Donald Trump veut taxer les vins français. Faut-il s’en inquiéter ?

Donald Trump menace de taxer le vin français. A la Maison Blanche, on explique que le vin français est moins taxé à l’importation aux Etats-Unis que le vin américain en France.
Donald Trump menace de taxer le vin français. A la Maison Blanche, on explique que le vin français est moins taxé à l’importation aux Etats-Unis que le vin américain en France. © AFP / Brendan Smialowski

Le président des Etats-Unis adore faire des menaces de ce genre. Deux fois sur trois, c’est pour épater la galerie. Mais comme c’est la troisième fois qu’il brandit cette menace, après fin 2018 et le mois dernier, il faut peut-être commencer à s’inquiéter. 

D’autant plus que Donald Trump a cette fois-ci une raison supplémentaire de vouloir sanctionner. Il dénonce en effet la création en France d’un impôt sur les activités numériques. Un impôt connu sous le nom de « taxe GAFA », GAFA étant l’acronyme formé avec les premières lettres de quatre géants américains – Google, Amazon, Facebook et Apple.

Le président des Etats-Unis a-t-il une bonne raison de s’attaquer spécifiquement au vin ?

Trump a expliqué que le vin américain était meilleur que le français, alors même que lui n’en boit pas. Il a ensuite précisé qu’il comparait non pas les goûts mais les looks. Laissons ces débats à des œnologues... 

Autre raison : à la Maison Blanche, on explique que le vin français est moins taxé à l’importation aux Etats-Unis que le vin américain en France. Et ça, c’est vrai. L’Amérique taxe chaque bouteille de 5 à 15 cents de dollar tandis que la France, conformément à une décision européenne, prélève 10 à 29 centimes.  Il se passe exactement la même chose sur la voiture, avec 10% de droits de douane quand elle est importée en Europe contre seulement 2,5% quand elle entre aux Etats-Unis. Sauf que le premier pays concerné pour l’automobile n’est pas la France, mais l’Allemagne. 

Enfin, Donald Trump pourrait avoir une raison personnelle de vouloir embêter le vin français : son fils Eric possède comme par hasard une exploitation viticole en Virginie.

Que se passera-t-il en France si Trump passe aux actes ?

Ce n’est pas 20 centimes de taxes supplémentaires sur un bon bourgogne qui changeront grand-chose. Mais si Trump cogne fort, alors il pourrait y avoir de gros dégâts. Les Américains sont ceux qui dépensent le plus pour acheter des vins français, devant les Britanniques en voie de Brexit et les Chinois qui préfèrent de plus en plus boire australien ou chilien. 

Les viticulteurs doivent aussi s’adapter au déclin du vin rouge, aux exigences des commerçants, aux changements climatiques. Une forte chute du marché américain frapperait les producteurs de vins français à un moment de grande fragilité. Mais rien n’est sûr, car le président de la première puissance mondiale reste l’homme le plus imprévisible de la planète. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.