Ce matin, une petite révolution dans la téléphonie mobile : Samsung le coréen a dépassé Nokia l’européen.

Ce sont des statistiques qui sont tombées vendredi et qui ont fait l’effet d’une petite bombe. Le coréen Samsung a mis fin, au premier trimestre 2012, à la domination exercée depuis 14 ans par le finlandais Nokia sur le marché des téléphones mobiles. Au cours des trois derniers mois, Samsung a écoulé 93 millions de portables, contre 83 millions pour Nokia. A eux deux, ils « pèsent » environ la moitié du marché mondial. C’est donc un coréen qui domine désormais ce marché. A la fin des années 90, Nokia avait remplacé l’américain Motorola sur la plus haute marche du podium.

Quelles explications à ce changement de numéro un ?

Samsung a pris la main parce que l’entreprise coréenne est bien placée sur le marché juteux des smart-phones, les téléphones qui permettent d’être connecté à Internet, donc de recevoir et d’envoyer des mails, des films et de surfer sur le Web. Les ventes de smart-phones devraient grimper de 35% cette année ! Ce qui est intéressant est que Samsung a doublé également, au premier trimestre, Apple sur ce segment de marché. Apple et son ultra-connu I-phone. Pourquoi ? Samsung a innové avec son Galaxy Note, avec un écran plus grand qui fonctionne avec Android, le système d’exploitation de Google, alors que Nokia peine avec celui de Windows. Les autres constructeurs, LG, RIM et son fameux BlackBerry sont désormais loin derrière Samsung et Apple. Les places sont chères !

Quels enseignements tirer de cette « petite révolution » ?

La première est industrielle. Samsung est un groupe absolument énorme qui n’a pas cédé à la mode que voulaient imposer il y a quelques années les marchés financiers du « une marque, un métier » (« pure player » en anglais). Comme Siemens en Allemagne et General Electric aux Etats-Unis, Samsung fait à peu près de tout. Il est donc le numéro un du téléphone mobile il est devenu aussi le numéro 1 mondial des téléviseurs, des écrans d'ordinateur et des imprimantes laser. Sauf erreur, il est le numéro 2 des réfrigérateurs et numéro 3 des appareils photo et des aspirateurs. Quand un marché bat de l’aile, il se rattrape sur les autres. Notez-le : en France, seul le pétrolier Total a un chiffre d’affaires supérieur à celui du lointain coréen Samsung. Un signe de plus du vaste redéploiement des puissances économiques dans le monde.

Et le second enseignement ?

Jamais une révolution – là, c’en est une – technologique ne s’est imposée aussi vite dans l’histoire de l’humanité – je crois. Un milliard et demi de mobiles ont été vendus dans le monde l’an dernier, et on parle d’un milliard de smart-phones vendus en 2014. Déjà, le trafic Internet à partir des ordinateurs fixes baisse. Vont-ils disparaître ? Voilà une question. Une autre : aura-t-on encore besoin des imprimantes demain si les tablettes et les smart-phones rendent inutiles les documents sur papier ? Questions futiles sans doute. Mais questions importantes pour l’économie et nos modes de vie. Et pour les arbres et l’environnement !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.