Bonne nouvelle, les entreprises ont accordé cette année des hausses de salaires plus importantes que l’an dernier à leurs salariés

C’est effectivement ce qui ressort d’une étude de Mercer, un cabinet de conseils en ressources humaines. Les entreprises ont été cette année un tout petit peu plus généreuses avec leurs employés. Puisque le montant médian de l'enveloppe qu'elles consacrent aux augmentations en 2018 s'élève à 2 % de la masse salariale. Soit très exactement 0,2 point de plus que l'an passé. En fait on revient au niveau de 2015 après des années qui ont été beaucoup moins fastes.

On va donc pouvoir s’amuser pendant les vacances d’été

Je ne voudrais pas être rabat joie mais on a commencé par les bonnes nouvelles, et on va continuer par les mauvaises. Si on regarde les chiffres d’un peu plus près, et qu’on les compare à l’inflation, c’est-à-dire à la hausse des prix, qui devrait approcher les 2% en 2018, eh bien tout cela va gommer en grande partie la hausse des salaires. Sans compter que si l’on prend en considération les «rattrapages» des entreprises, après des années de gel ou de très faibles voir inexistantes augmentations, on peut en déduire que la hausse du pouvoir d’achat sera très faible cette année.

Et puis, s’il y a des augmentations, ce n’est pas pour tout le monde. Car cette année, 93 % des entreprises ont dit « non » aux augmentations générales. Et c'est 10 points de plus que l'an dernier. C’est un fait: aujourd’hui, la plupart des entreprises donnent la priorité aux augmentations individuelles.

En résumé, il ne va pas se passer grand chose et pour très peu de monde ?

Pas forcément... En réalité il faut attendre la fin de l’année. Ce qui va se passer à l’automne, c’est que les salariés vont bénéficier de la  suppression définitive des cotisations d’assurance chômage. Et ils vont aussi profiter de la réduction de la taxe d’habitation pour beaucoup d’entre eux. Et tous ces gains-là seront d’ailleurs mentionnés sur les bulletins de salaires et les avis d’imposition, histoire pour le gouvernement de bien faire passer le message. Bref, vivement la fin de l’année !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.