L'histoire peu banale d'un politologue belge connu pour nier la violence du régime syrien et forcé de reconnaitre qu'il s'est trompé puisqu'il a lui-même été arrêté et torturé. Ce politologue s'appelle Pierre Piccinin et faisait partie des rares occidentaux à pouvoir se balader en Syrie quand il a été arrêté par les forces de l'Etat syrien.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.