Ministre de l'Intérieur à l'époque, Nicolas Sarkozy avait encouragé en 2003 la création du Conseil français du culte musulman dans l'optique d'avoir un interlocuteur visible en créant un organe musulman représentatif de la population musulmane de France. Mais les divergences persistent au sein du Conseil ce qui bloque toute possibilité d'action efficace et ce qui montre les difficultés du politique pour gérer les affaires cultuelles.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.