Les revues "XXI" et "6 Mois" ont été rachetées hier par deux autres mooks, qui racontent l'actualité différemment : en la dessinant.

Malheureuse aventure d’Ebdo, journal papier lancé tambours et trompettes, crucifié deux mois après. Placé en liquidation judiciaire, parti avec des fonds insuffisants, lâché par les lecteurs, notamment après la publication d’une enquête contestée sur Nicolas Hulot. Titre à reprendre, donc, que nul ne lira plus. Quarante personnes y travaillaient. Raide. 

En revanche, deux autres revues étaient entre les mains du tribunal de commerce avec Ebdo. J’ai nommé les très belles XXI et 6 mois, créées par la même bande qu’Ebdo. Celles-là étaient convoitées, entre autres, par Le Monde, par Editis, géant de l’édition, et même par Thierry Mandon qui dirigeait Ebdo. C’est un tout autre choix qu’a fait hier le tribunal de commerce. 

XXI – recueil de reportages au longs cours – et 6 mois – portofolio photographique paraissant deux fois par an – sont récupérées par deux petites publications qui leur ressemblent et qui s’appuient sur les éditions du Seuil. Elles s’appellent La Revue dessinée et Topo. Ceux qui les font viennent de la BD. Le graphisme leur permet de raconter l’actualité autrement. Comme XXI et 6 mois, ils croient au temps long, au papier, à la force du témoignage, de l’enquête, des images et à la distribution en librairie. Indispensable, le libraire qui s’engage lorsqu’il place une revue sur son comptoir.

Quatre "mooks" ensemble, donc. Un groupe de presse d’un nouveau genre. "Mook", c’est la contraction de "magazine" et "book" – des publications mi-journal, mi-bouquin – née en France en 2008 avec le pionnier XXI. Sans XXI, il n’y aurait jamais eu La Revue dessinée. XXI est donc reprise par sa descendance naturelle.

La prochaine Revue dessinée paraîtra bientôt. Avec une enquête sur Areva, signée d’un confrère de France Inter. Beaucoup d’autres sujets. Parmi eux, l’un m’amuse beaucoup : l’envers du décor de la matinale de Jean-Jacques Bourdin. "En fait, me confiait hier le créateur de la revue, c’est pas si drôle que ça à dessiner les coulisses d’une émission de radio." Ça c’est sûr, mais Bourdin personnage de BD, ça c’est marrant !        

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.