La Ligue Nationale de football remet en jeu les droits télévisés du championnat de France.

Depuis ce week-end, on sait que le troisième acteur du marché du foot ne sera pas candidat. C’est SFR qui s’est mis en tête de faire converger la télé et les télécoms. Qui a créé une chaîne de sport - SFR Sport - bientôt rebaptisée RMC Sports. Qui a raflé au nez et à la barbe des géants du secteur le foot anglais, 120 millions d’euros par an sur la table. Et l’intégralité de la Ligue des champions – re-350 millions par an. 

Mais SFR s’arrête là et se dit même prête à revendre des matchs à d’autres chaînes, tellement l’argent a coulé à flot l’année dernière. Alors, voyez-vous, le championnat français, ce sera sans eux. D’autant qu’il est gourmand le championnat français : il rêve de droits de retransmission à 1 milliard d’euros par an. 

Sans SFR, on prend les mêmes et on recommence.

Canal contre Bein Sport. Tous deux s’étaient déjà affrontés lors du précédent appel d’offres. La bonne vieille chaîne cryptée qui a perdu de sa superbe face à la Qatari, (Bein Sport appartient à Al-Jazira), qui est arrivée avec un chéquier sans limites en France, mais qui aujourd’hui regarde à la dépense.

C’est là que d’économique l’affaire devient politique. Parce que la dernière fois, Canal a sauvé sa peau de justesse et qu’un accord a été trouvé entre les deux rivaux. Mais cela s’est fait par l’opération du Saint-Esprit. Figurez-vous que François Hollande a appelé l’Emir du Qatar pour l’amadouer. Il l’a raconté à Gérard Davet et Fabrice Lhomme qui l’ont publié dans le livre Un président ne devrait pas dire ça. Canal n’était pas très content de cette révélation.

D’autant que, forcément, elle aurait tendance à nous revenir en mémoire. Même appel d’offre. Mêmes rivaux. Le nouveau président Emmanuel Macron va-t-il décrocher son téléphone pour aider Canal  ? Grâce aux confidences de Hollande, on n’a pas la réponse, mais on peut au moins poser la question ! 

  • Légende du visuel principal: Comme François Hollande en son temps, le nouveau président Emmanuel Macron va-t-il décrocher son téléphone pour aider Canal+ et lui permettre de diffuser le Championnat de France ? © AFP / JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media / DPPI
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.