La Ligue Nationale de football remet en jeu les droits télévisés du championnat de France.

Depuis ce week-end, on sait que le troisième acteur du marché du foot ne sera pas candidat. C’est SFR qui s’est mis en tête de faire converger la télé et les télécoms. Qui a créé une chaîne de sport - SFR Sport - bientôt rebaptisée RMC Sports. Qui a raflé au nez et à la barbe des géants du secteur le foot anglais, 120 millions d’euros par an sur la table. Et l’intégralité de la Ligue des champions – re-350 millions par an. 

Mais SFR s’arrête là et se dit même prête à revendre des matchs à d’autres chaînes, tellement l’argent a coulé à flot l’année dernière. Alors, voyez-vous, le championnat français, ce sera sans eux. D’autant qu’il est gourmand le championnat français : il rêve de droits de retransmission à 1 milliard d’euros par an. 

Sans SFR, on prend les mêmes et on recommence.

Canal+ contre Bein Sport. Tous deux s’étaient déjà affrontés lors du précédent appel d’offres. La bonne vieille chaîne cryptée qui a perdu de sa superbe face à la Qatari, (Bein Sport appartient à Al-Jazira), qui est arrivée avec un chéquier sans limites en France, mais qui aujourd’hui regarde à la dépense.

C’est là que d’économique l’affaire devient politique. Parce que la dernière fois, Canal+ a sauvé sa peau de justesse et qu’un accord a été trouvé entre les deux rivaux. Mais cela s’est fait par l’opération du Saint-Esprit. Figurez-vous que François Hollande a appelé l’Emir du Qatar pour l’amadouer. Il l’a raconté à Gérard Davet et Fabrice Lhomme qui l’ont publié dans le livre Un président ne devrait pas dire ça. Canal+ n’était pas très content de cette révélation.

D’autant que, forcément, elle aurait tendance à nous revenir en mémoire. Même appel d’offre. Mêmes rivaux. Le nouveau président Emmanuel Macron va-t-il décrocher son téléphone pour aider Canal+ ? Grâce aux confidences de Hollande, on n’a pas la réponse, mais on peut au moins poser la question ! 

Légende du visuel principal:
Comme François Hollande en son temps, le nouveau président Emmanuel Macron va-t-il décrocher son téléphone pour aider Canal+ et lui permettre de diffuser le Championnat de France ? © AFP / JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media / DPPI
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.