L'émission d’aventure « Wild », diffusée sur M6, a osé montrer une candidate en train de déféquer.

M6 montre l'intimité de l'experte en survie
M6 montre l'intimité de l'experte en survie © CAPTURE M6

C’est un nouveau jeu de survie. Episode 1 : des duos, composés d’un expert et d’un novice, traversent la savane. Samantha, ça va vraiment pas. À l’écran, on ne voit rien de l’opération. Samantha se tord les boyaux derrière un buisson. Toutefois, entre les explications face caméra et les micros toujours ouverts, la diarrhée de Samantha est devenue un sujet. D’autant que la participante a poussé un coup de gueule horrifié sur Twitter lorsqu’elle a découvert le montage. Résultat, tout le monde, sait qu’elle a le bide en vrac. M6 s’est excusé par communiqué, tout en… continuant de filmer Samantha ! 

Episode 2 : le désert

Et là, il n’y a pas que le son. Le cadreur filme Samantha baissant son pantalon et sa culotte. Samantha fesses nues, faisant pipi accroupie. La limite est franchie. Mais ça, c’est toute l’histoire de M6, un mélange très pensé de morale (aussi réac qu’autoritaire) ET de transgression. Prenons la transgression. Montrer ce que par convention on ne montre pas à la télé, c’est transgresser. 

2001, Loft Story, première télé-réalité en France. Loana a un rapport sexuel dans la piscine. La France découvre, sur M6, ce que signifie tout filmer et tout montrer.

Depuis, ces programmes qui enferment les candidats dans un espace clos bardé de caméras sont devenus une banalité. Mais il demeure un espace protégé : les toilettes. C’est la frontière de la dignité. La ligne à ne pas dépasser.

Mais « Wild » n’est pas un jeu d’enfermement : on appelle cela un « adventure show »

On y affronte la nature et ses éléments. Le genre est, lui aussi, né en 2001. S’y inscrire, c’est savoir par avance qu’on vous filmera dans les pires états : égratigné, affamé, vautré dans la boue. Mais jusque-là, ni pipi, ni caca. 

On a vu plusieurs fois Bear Grylls, le pape de l’expédition cathodique, boire son urine. On ne l’a jamais vu uriner. 

M6 transgresse, donc, encore une fois. Pourquoi ? Pour se démarquer de TF1, maison mère de Koh Lanta

Avec quatre programmes cette année, M6 attaque ainsi sa rivale sur le marché de l’aventure. Il n’y a donc pas que les candidats qui luttent pour leur survie. Il y a les chaînes, aussi. 

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.