Hier, France Télévisions a conclu un accord avec la RAI, en Italie, et la ZDF, en Allemagne, pour produire de grandes séries.

Que « la Force » soit avec France Télévisions !
Que « la Force » soit avec France Télévisions ! © ve

L’objectif ? Contrer les plates-formes américaines, type Netflix, mais aussi Amazon et bientôt Apple. Nos services publics européens investissent chaque année 14 milliards d’euros dans la fiction. Après tout, ça fait beaucoup d’argent, nos trois pays ensembles. Ça donne du courage pour lever une armée de scénaristes, d’acteurs, de réalisateurs… Mais l’argument choc, c’est le nom donné à cet accord de coproduction : « l’Alliance » !!! 

Persuadée d’être en pleine guerre des étoiles et d’avoir à affronter le côté obscur de la force, Delphine Ernotte, coiffée de ses petites nattes en macaron, s’est donc rendue chez Obi Wan Kenobi. « Au secours, vous êtes mon seul espoir, l’Alliance a besoin de vous »… L’histoire ne dit pas qui de l’Allemand de la ZDF ou de l’Italien de la Raï a fait R2D2 ou le Jedi. Peu importe. Des projets ambitieux sont déjà sur les rails, comme raconter Léonard de Vinci, le génie européen par excellence… Bref, c’est enthousiasmant et ça fait réfléchir. 

Que dit une série de son pays ? 

A l’heure des projets multinationaux, la question continue de se poser. Qu’est-ce qui a fait le succès mondial d’une série purement danoise comme « Borgen » ? Son art de raconter des embrouilles politiques si locales que son intrigue en est incroyablement authentique et inédite. Tout planétaire qu’il est, Netflix l’a bien compris. Ils se sont lamentablement plantés avec « Marseille », mais ils vont finir par produire de bonnes séries françaises à la place des chaînes françaises. 

Pendant ce temps, nos chaînes publiques déploient, avec la ZDF et la RAI, des coproductions internationales. Formidables, elles étaient en retard sur ce terrain-là. Le seul risque, c’est qu’à la fin, la série n’ait plus le sel d’une série française, ni d’une série italienne, ni d’une série allemande. Qu’elle soit une sorte de produit conçu pour plaire à tout le monde, donc qui ne dit plus rien de personne. A suivre, donc, la question de ces récits est passionnante. 

Que « la Force » soit avec France Télévisions !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.