Les deux premières chaînes Youtube se livrent une bataille qui passionnent la planète web.

Le youtubeur PewDiePie, en photocall pour la sortie de son livre "This Book Loves You" (30 octobre 2015, Los Angeles, Etats-Unis)
Le youtubeur PewDiePie, en photocall pour la sortie de son livre "This Book Loves You" (30 octobre 2015, Los Angeles, Etats-Unis) © Getty / Vincent Sandoval/WireImage

Les compteurs d’abonnés tournent en temps réel pour départager deux poids lourds : PewDiePie, indétrônable champion de Youtube, 74 406 000 fidèles et son challenger qui le talonne, la chaîne indienne T-Series, qui a franchi les 74 17 000 abonnés. Ca change en même temps que je vous parle, on guette. 

Pour vous, les deux acteurs de cette battle : le très antipathique PewDiePie est suédois, il a 29 ans, parle anglais et filme essentiellement ses parties de jeu vidéo. Squeezie, en France, s’en est largement inspiré. T-Series, rien à voir, c’est le canal Youtube d’une énorme major indienne qui possède des labels musicaux, des studios de cinéma et 29 chaînes de télévisions. Youtube lui sert à exposer ses contenus. 

Cette bataille entre PewDiePie et T Series illustre bien la montée en puissance de l’Internet asiatique (je vous ai parlé du réseau Tik Tok l’autre jour) venant défier la toute-puissance culturelle de l’occident qui se croyait le maître étalon du web. Elle montre aussi que l’ancien monde des Youtubeurs se fait damner le pion par l’industrie du divertissement. Sur Youtube, on voit de plus en plus de bandes annonces de superproduction, de clips ou de soaps nigérians venus prendre la place de types qui se filment dans leur salon. 

PewDiePie en fait donc une question d’honneur. Il a enregistré un rap pour clasher sa concurrente T Series qu’il qualifie de « bitch lasagna »… salope de lasagne…  Impossible de vous expliquer ici à quoi fait référence l’expression « bitch lasagna » sur les réseaux sociaux, ça mérite un édito à part entière. Sachez simplement que les fans de PewDiePie prennent l’affaire très au sérieux. Il y a eu tentative de hacking chez T Series, il y a eu surtout des torrents d’insultes racistes à l’égard de l’Inde. Au point que le PewDiePie a lancé une opération de collecte en faveur des enfants indiens. Une façon, bien à lui, de se racheter mais réaffirmer son influence. Il est odieux. Moi, j’ai choisi mon camp !

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.