Chaque épisode de la série "Game of Thrones" dit à lui tout seul l’évolution de la télévision.

Trône de "Game of Thrones"
Trône de "Game of Thrones" © AFP / Angela Weiss

Et à l’instar d’une monarchie par essence éternelle, « La guerre des trônes » proclame chaque dimanche soir : 

La télévision est morte, vive la télévision !

Ma petite théorie sur « les deux corps » de la télé

Le corps terrestre, d’abord, dont nous constatons le vieillissement accéléré. 17 millions d’Américains regardent les épisodes de « Game of Thrones ». Cela signifie que 300 autres millions regardent autre chose à la télévision, tellement il y a de chaines, voire autre chose que la télévision, tellement il y a de sites et de réseaux sociaux. 

En outre, chaque épisode est vu 32 millions de fois, donc la série est autant suivie à la télé en direct qu'en rattrapage sur d’autres écrans les jours suivants. 

Par ailleurs, le final de la précédente saison a été piraté 90 millions de fois. Oups. La saison 7 atteint, au global, le milliard de téléchargements illégaux. 

Le roi des médias de masse est donc bien mort. Qui va lui succéder sur le trône ? 

La télévision, toujours la télévision, en son corps politique, cette fois, donc immortel. Car l’homme-roi meurt, mais le pouvoir demeure. C’est précisément ce que démontre « Game of Thrones » sur le règne de la télévision. On pensait sa capacité à rassembler, à faire événement, à dicter l’agenda et les conversations morte et enterrée. Seuls les grands rendez-vous sportifs y parviendraient encore. 

Or, pour regarder « Game of thrones », des téléspectateurs bloquent leur dimanche soir dans le monde entier où la diffusion est simultanée. Mieux, les gens se rassemblent chez des amis, dans les bars. Ils se filment en train de regarder ensemble la télé, riant, pleurant, rugissant comme devant un grand match. 

Mieux, la série fait parler. Il y a un outil pour cela désormais, elle en est devenu le premier sujet. Huit millions de tweets échangés sur l’épisode dimanche dernier

Enfin, vous visionnez peut-être « Game of thrones » sur votre smartphone ou, comme mes enfants, sur une console de jeux vidéo. Il n’empêche, la série n’est née ni de Youtube, ni de Netflix. Mais de la cuisse d’une chaîne câblée, HBO, lancée en 1972. 

La télévision se meurt, mais, transportée en de nouveaux corps, son pouvoir demeure. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.