Kim Kardashian et Britney Spears partagent une même maîtrise de leur divorce. Toutes deux stars américaines et « chair à tabloïd »…

Britney Spears vs Kim Kardashian
Britney Spears vs Kim Kardashian © NINA PROMMER/EPA/Newscom et Pierre Suu/GC Images

Toutes deux entrées très jeunes dans l’arène de la célébrité, toutes deux filles de parents qui ont voulu la carrière de leur enfant-star, toutes deux devenues femmes, mieux, fantasmes sexuels planétaires, toutes deux épouses et mères.  

Le documentaire que le « New York Times » consacre à la chanteuse Britney Spears est limpide

Cette fille n’a pas été broyée par la horde de paparazzi qui l’assaille à chaque nanoseconde de sa vie, elle a été dévorée, éviscérée, déchiquetée, aux vues de ce qu’ils lui ont arraché. Je cherche délibérément les mots les plus violents, parce que je suis moi-même sortie physiquement violentée du visionnage de ce film durant lequel Britney Spears finit par retourner cette violence contre son propre corps. 

Héroïne de télé-réalité, Kim Kardashian a le même âge que Britney

Mais elle n’a véritablement émergé que dix ans après. Le temps d’apprendre. Je vous en ai maintes fois parlé ici. Kardashian a brillamment détruit le métier de paparazzi, en inondant de photos Twitter, Facebook et Instagram où elle cumule 320 millions d’abonnés. Kim en maillot, Kim au sport, Kim avec ses mômes, Kim avec ses sœurs et copines, Kim en bombasse atomicas, Kim en ce qu’elle veut, en fait, puisqu’elle fabrique elle-même son image publique. D’objet, elle est devenue sujet. De chair à média, elle est devenue son propre média. Son corps lui appartient. Elle resplendit.  

A votre avis, quand la presse a-t-elle changé de ton, soudain calomnieuse et même accusatrice, envers Britney Spears ? 

Quand elle s’est séparée de son premier petit copain, Justin Timberlake, pire, lorsqu’elle a divorcé de son mari. Britney, « salope » et bien sûr, « mère indigne ». 

La comparaison avec Kim Kardashian s’avère abyssale. Kim rompt en ce moment avec le rappeur Kanye West, père de ses quatre enfants, personnage aussi génial que caractériel et barjok. Leur divorce se chiffre en milliards de dollars. 

Tout pour alimenter la plus vénéneuse des stories californiennes. A ce jour, pourtant, pas une info n’a filtré. Omerta totale. Kim continue de se mettre en scène sur les réseaux, comme si rien n’avait changé. Magistrale maîtrise de sa féminité, sans avoir besoin du couple comme bouclier. Ohé les médias ! Qui a dit qu’une femme serait forcément une proie après avoir divorcé ?  

L'équipe
Contact