Cette nuit, une nouvelle plateforme de vidéo à la demande américaine est arrivée en France.

Une nouvelle plateforme vient de faire son apparition en France. Mais elle a une subtilité : elle ne nécessite pas de mot de passe
Une nouvelle plateforme vient de faire son apparition en France. Mais elle a une subtilité : elle ne nécessite pas de mot de passe © AFP / Jens Büttner/picture alliance

Elle s’appelle Pluto TV. Pluto, P-L-U-T-O comme le chien de Mickey alors que Pluto n’a rien à voir avec Disney, la maison mère de Mickey. Ça commence mal, on est complètement embrouillés. Normal, il y a tant de chaînes payantes et de services de vidéo à la demande que nos cerveaux fatigués commencent à ne plus les mémoriser, ni les distinguer. Pour ça que Netflix ricane, bien content d’avoir été identifié en premier ! 

Chez Pluto TV, donc, on a bien compris que le consommateur n’arrive plus à comparer, n’en peut plus de payer et, une fois abonné, passe des heures à choisir ce qu’il va regarder. Pour vous la faire courte, Pluto TV n’a pas grand-chose à vous offrir à part… la simplicité. C’est gratuit, moyennant 8 minutes de publicité par heure. Ça se présente comme un bouquet de quarante chaînes thématiques : sport, animation japonaise, ciné rétro, cuisine, crime, etc... Là, tout doux, pas de course à la nouveauté, mais des blockbusters américains des années 90 et du fond de catalogue essoré genre Louis la Brocante ou Cordier juge et flic. Pluto TV, la plate-forme qui s’honore d’avoir remis L’Inspecteur Derrick à la mode en Allemagne ! 

Alors, nostalgie ou repoussoir ? 

Repoussoir ! Enfin, je ne vous ai pas tout dit. Pluto TV fonctionne dès l’instant où vous l’allumez. C’est-à-dire, sans inscription. Vous n’entrez ni adresse mail, ni identifiant. Et vous ne créez pas de mot de passe ! Levez le doigt ceux qui n’en peuvent plus de créer des mots de passe du matin au soir. Et gnagnagna la majuscule et gnagna huit caractères et gnagna un chiffre et gnagna un point d’exclamation et gnagna d’un site à l’autre c’est pas le même et gnagna entre l’ordi du boulot, celui de la maison et le téléphone faut tous les retenir… 

Comme si on se trimbalait toute la journée avec un énorme trousseau de clés. Comme si le monde du web n’était qu’une succession de portes fermées. Comme si on marchait dans une ville où, à chaque instant, on nous demandait nos papiers. Rien que le terme "mot de passe... Il est d’origine militaire. Il désigne une réponse à ce qu’on appelle un "mot de sommation". Cela permet à deux patrouilles de se reconnaître par exemple. Mais moi qui ne suis pas soldat, j’en ai marre qu’on me "somme". Alors rien que pour ça, je suis prête à regarder Derrick !

L'équipe
Contact