Anderson Cooper, présentateur star de CNN, va avoir son propre show sur Facebook dès cet été.

En exclusivité sur le réseau social, en complément de Anderson Cooper 360, son programme sur CNN. Enorme coup pour Facebook qui s’achète l’un des visages les plus réputés outre-Atlantique. 

Anderson Cooper, 51 ans seulement, mais cheveux blancs depuis longtemps à l’écran. Son histoire est celle de l’Amérique. Son aïeul, Cornélius Vanderbilt, pionnier devenu milliardaire grâce aux chemins de fer. Sa mère, l’héritière, Gloria Vanderbilt, parmi ce que le nouveau continent compta de plus élégant, de plus mondain, de plus brillant. La vie de cette femme – peintre, actrice, romancière, styliste de mode, meilleure amie des Chaplin - fût dans tous les journaux et toutes les archives cinématographiques de l’époque. Premier mariage – il y en aura quatre - avec un magnat d’Hollywood. Un autre avec Sydney Lumet. Le père d’Anderson est, lui, scénariste. Il meurt lorsque son fils a dix ans. Dès sa naissance, Anderson prend la lumière, photographié par Diane Arbus en personne. Le cliché, publié par le Harper’s Bazaar, sera exposé au Metropolitan Museum of New York. 

Décès soudain de son père, suicide de son frère. Anderson Cooper, diplômé de Yale, s’éloigne très jeune : Centrafrique, Kenya, Mexique ... Même ses premières armes de journaliste, il les a faites en free-lance, en Birmanie et en Somalie. Son programme interactif sur Facebook sera d’ailleurs, comme sur CNN, consacré à l’international. Cooper ancien correspondant à l’étranger de Channel One, puis présentateur sur ABC, talk-show, et détour regretté par la télé-réalité. C’est en 2002 qu’il devient, enfin, visage de CNN. 

Anderson Cooper, aujourd’hui marqueur de la télévision américaine. Aussi, lorsqu’il fit, il y a six ans, son coming-out, l’impact fut majeur. « Je suis gay, je l’ai toujours été et je le serai toujours. Et je peux même dire que je suis très heureux, fier et épanoui de l’être ». La vieille Gloria Vanderbilt est encore de ce monde. Mère et fils se sont racontés dans un documentaire d’HBO et de nombreux shows. Où il fût dit, entre autre, qu’à sa mort, « Mom » ne lui laisserait pas un centime à Anderson. Ca a « toujours été clair entre eux ». 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.