La chaine France 4 va disparaître l’année prochaine. A la place, France Télévisions lance Okoo, une plate-forme web destinée aux enfants.

Pourquoi fermer France 4 ? Sonia Devillers s'interroge
Pourquoi fermer France 4 ? Sonia Devillers s'interroge © AFP / Riccardo Milani / Hans Lucas

Gratuit, sans inscription, c’est à dire sans collecte de données personnelles, mais aussi sécurisé et sans publicité, entièrement conçu pour le confort des 3-12 ans (ils font glisser une réglette pour sélectionner leur âge) et pour la bonne lisibilité des parents. Tant mieux. Parce que, problème numéro 1, France Télévisions disposait de deux belles marques à destination des minots, Ludo et Zouzous, qui disparaissent. Un peu idiot, c’est si long d’installer une marque.

Okoo constitue une sorte de gros catalogue de programmes disponibles sur Internet. Mais, si vous voulez privilégier l’écran de la télévision, Okoo sera aussi distribué par les box, à commencer par Orange et Free. Tant mieux. Parce que - problème numéro 2 - le temps passé par les enfants devant les ordis, les tablettes et les smartphones devient un enjeu de santé publique…

D’ailleurs, d’aucuns se demandent pourquoi le gouvernement exige la fermeture de France 4. L’Etat et l’audiovisuel public se retirent d’un créneau convoité par le privé. M6 s’empresse de racheter la chaîne concurrente, Gulli. Preuve que les ados ont massivement migré vers le Web mais pas les enfants. 75% d’entre eux regardent encore leurs programmes à la télévision. D’ailleurs, la BBC – sacro-saint modèle de notre ministre – a deux chaînes jeunesse… 

Enfin, les économies engendrées par la suppression de France 4 seront mineures. Une poignée de millions sur un budget global de 2,5 milliards d’euros. Pourquoi ? Parce que le coût de diffusion va diminuer, mais pas le coût de création des programmes : 32 millions d’euros. Une dépense vitale pour l’animation française, fleuron national et championne de l’export. D’ailleurs, les professionnels du dessin animé sont morts de trouille. Sans une chaîne dédiée aux programmes enfants, combien de temps le service public va-t-il sanctuariser ses investissements ?

En attendant, du magazine, de la série pour marmots, et de l’animation de qualité, vous en verrez sur Okoo. Et puisqu’en matière de mutation des usages, il s’agit d’abord de convaincre les parents, France Télévisions joue une carte très rusée en transférant sur sa nouvelle plate-forme quelques classiques du dessin animé. Même moi, pour regarder « Les Mystérieuses cités d’or », je suis prête à y aller.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.