Fortnite, c’est le jeu vidéo de tous les records… il est maintenant sur tous les téléphones mobiles.

Fortnite, c'est le jeu vidéo qui a séduit le monde entier
Fortnite, c'est le jeu vidéo qui a séduit le monde entier © Maxppp / Frank May

Si vous avez des enfants, qu’ils ont accès à un écran, que cet écran est relié à l’Internet mondial ou mieux à une console de jeux, vos enfants sont dingues de Fortnite. 

125 millions de joueurs dans le monde. Fortnite a lancé le mois dernier une version pour Androïd (les téléphones portables qui ne sont pas des Iphones). Total, 15 millions de téléchargements supplémentaires. Vos gamins l’ont donc désormais dans la poche. Ils jouent à l’arrêt de bus et aux toilettes. C’est vous dire le niveau d’addiction de la communauté. C’est vous dire combien Fortnite, jeu gratuit en ligne, est bien fichu. 

Fortnite, c’est la guerre de tous contre tous. Une « battle royale » de 100 joueurs. A la fin, il n’en restera qu’un. Ça ne fait pas ressortir ce qu’il y a de plus glorieux chez le combattant qui fuit, se terre, se cache et tire dans le dos de ses congénères. On est loin des jeux en ligne traditionnel dans lesquels il y avait les bons et les méchants. Là, il y a ceux qui tuent et ceux qui sont tués. 

Un charnier terrifiant, Fortnite ? Pas du tout. Le décor est lumineux, les couleurs acidulées. Pas de sang, jamais. Occire est un acte quasi gaguesque et dans ce gros « Koh Lanta » armé, il y une part de bouffonnerie. Tous les combattants, féminins, masculins ou aliens, dansent. Oui, ils dansent pour faire une pause ou célébrer une victoire. 

Ces chorégraphies, le studio Epic game les puise dans le champ universel de la pop culture ou les crée, inondant la planète de gestuelles que même les joueurs de foot reproduisent sur les terrains. Or, c’est là que la notion de gratuité est redoutable sur Fortnite, car la plupart de ces danses sont payantes. Il y a une boutique où l’on offre à ses personnages des accessoires et des déguisements. Du paraître, en fait, comme dans la cours de récré. Ça ne coûte rien, un euro par-ci, un euro par là. Mais moi qui ai commis l’énorme erreur d’enregistrer ma carte bleue sur la PlayStation des gosses, sachez qu’à la fin, ça coûte cher. Fortnite vient de passer le cap du milliard de dollars de chiffre d’affaires ! 

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.