Nathalie Darrigrand, directrice des programmes de France Télévisions, va quitter l’entreprise.

Après plusieurs jours de rumeurs, c’est confirmé. Nathalie Darrigrand occupe un poste clé dans l’actuelle organisation des chaînes publiques. En effet, avant l’été, France 2, 3, 4, 5 et France O ont été privées de leurs directrices et directeurs au profit de responsables thématiques gérant l’un la fiction, l’autre le documentaire ou le divertissement, pour l’ensemble des canaux. Ces responsables sont tous chapeautés par Nathalie Darrigrand, c’est dire si elle est une femme puissante. 

Pourquoi alors renoncer à tant de responsabilités ? Peut-être parce que la maison France Télévisions se retrouve dans une situation ubuesque, depuis que le gouvernement a décidé de supprimer France 4, sa chaîne jeunesse, qui va devenir un site internet. Les producteurs de dessins animés sont très inquiets. Ils risquent d’être sous-exposés et, à terme, de perdre les 32 millions d’euros annuels que l’audiovisuel doit investir dans l’animation.

Pour rassurer ce secteur (d’excellence), la PDG Delphine Ernotte a promis d’accroître le nombre de dessins animés diffusés à la télé pour atteindre les 3 600 heures par an. Super, mais sur quelle chaîne ? France 3 va devoir faire de la place à de nouveaux programmes régionaux (autre volonté du gouvernement). Tous les regards se portent donc sur France 5, qui a déjà des cases dessins animées. Mais pour absorber un tel volume horaire il faudra matraquer du Scoubidoo et du Pyjamasques les week-ends et les vacances scolaires. Mais ça ne suffira pas à absorber un tel volume horaire.  Alors, il reste à démembrer la grille de cette chaine de la connaissance pour faire plus de place aux minots le matin, le midi et après l’école.

Mais quid des magazines et documentaires de ces heures-là ? Sacrifiés ? Rappelons que le service public a aussi des obligations dans le documentaire… Et quid des recettes publicitaires de l’après-midi sur France 5 ? Il faudra s’en passer puisque la réclame est interdite dans les programmes publics pour enfant… Quid, enfin, de l’identité de la 5 ? La seule solidement ancrée lorsque Delphine Ernotte est arrivée à la tête de France Télévisions ? Après tout, avec de la jeunesse tous azimuts, pourquoi ne pas faire de France 5, une chaine « connaissance Et jeunesse », pile au moment où l’on ferme la 4, la chaîne jeunesse.

Une histoire de fou ! Sachez que Nathalie Darrigrand fut elle-même la patronne de la 5 et qu’elle est demeurée très attachée à l’adn de cette chaîne. D’où son retrait. A suivre.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.