Un article du New York Times interroge sur la déconnexion des élites médiatiques. Un article Signé Ben Smith, le journaliste média de cette grande institution, qui passe au crible de ses enquêtes au scalpel toutes les pratiques du milieu, quitte à bousculer son propre journal si nécessaire.

L’article de Ben Smith s’intitule Les rédactions sont en pleine révolte. Les patrons, eux, sont dans leur maison de campagne. Et pas n’importe quelle campagne, Ben Smith s’est propulsé dans les Hamptons, succursale très chic de la côte Est, les plus beaux parcours de golf du pays. Pour mettre en scène la fracture sociale au sein même de sa profession, Ben Smith ne creuse pas le sillon des pigistes sans le sou ou des photographes sans boulot. Il attaque par le haut, pistant de son humour féroce les lieux de villégiatures du président de CNN, du PDG de Discovery, du patron de MSNBC, du directeur général de Conde Nast, de l’éditeur du New York Times qui ont fui l’épidémie new-yorkaise. 

Il y a là des descriptions hilarantes de réunions Zoom avec les employés restés en ville qui aperçoivent des bouts de très belles piscines en arrière-plan...Mais sans verser dans un populisme paresseux, Ben Smith se demande si une telle distance – physique - entre la vie d’un pays et les dirigeants de médias a une incidence sur la teneur de l’information. Bonne question puisqu’en plus des boss, les grands visages de la télévision américaines présentent leur show depuis leurs maisons de campagnes : Sean Hannity (Fox News) à Long Island, Chris Cuomo (CNN) dans les Hamptons, Rachel Maddow (MSNBC) du Massachusetts. Depuis des semaines, ils font vivre à l’antenne des événements qu’ils ne voient pas, qu’ils ne vivent pas alors que ça se passe chez eux.

Loin, ils le sont aussi des révoltes qui secouent leurs médias en interne. Car la vague de protestions antiracistes submerge ces rédactions à majorité blanche. Toutes, elles vivent en ce moment débats, introspections, mea culpa, démissions en cascade à Variety, ABC News, au New York Times. Ben Smith égraine les mesures réclamées par des journalistes appartenant aux médias y compris les plus prestigieux pour qu’un vent nouveau en matière de diversité insuffle leurs pratiques. 

Un soulèvement qui vient de la base des médias, dans une Amérique post-confinement en plein bouillonnement. Les stars et les patrons : ils sont où ? Au vert. Au calme. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.