Il aura fallu deux ans pour trouver la bonne adaptation. Mais ça y est, nos « Guignols de l’info » entament une nouvelle vie aux Etats-Unis.  

"Let's be real" : la Fox prépare une adaptation des Guignols
"Let's be real" : la Fox prépare une adaptation des Guignols © FOX Entertainment

1998 – 2018. Les marionnettes françaises ont fait les grandes heures de Canal avant de symboliser son rachat par Vincent Bolloré. « Les Guignols de l’info » muselés, remodelés, placardisés, puis déprogrammés. Il faut se rappeler que ces caricatures en latex étaient elles-mêmes inspirées d’un programme satirique britannique, « Spitting Image » qui brocarda, en veux-tu en voilà, Margareth Thatcher et John Major, et qui osa même une parodie de la Reine. C’était dans les années 1980 et 1990. La France prit ensuite le relais. Pourquoi l’Amérique désormais ?

Peut-être – c’est une hypothèse - parce que les humoristes échouent à pasticher Donald Trump. Dans un show du samedi soir, le comédien Alec Baldwin, affublé d’une perruque blonde peroxydée, campe génialement le président. Les autres se cassent les dents. Les copies n’étant jamais aussi estomaquantes que l’original… Alors, pourquoi pas la marionnette, seul avatar susceptible de repousser les limites de la transgression et de l’absurde ? 

Quatre jours après l’arrêt des « Guignols » sur Canal , la chaine FOX annonçait récupérer le concept. A ne pas confondre avec Fox News, chaîne d’info ultra droitière. Fox, sa cousine, est une grande télé généraliste et gratuite diffusant, notamment, « Les Simpsons », qui dégomme la politique et tire sur les trumpistes au bazooka. Précision : Canal s’avère coproducteur du programme aux States. Là-bas, il aura fallu deux ans pour trouver la bonne adaptation. Ça y est.  

Une soirée spéciale de 22 minutes, programmée le 1er octobre prochain, ce sera deux jours après le débat Trump-Biden. Les « Guignols » américains auront de la matière !
Titre du programme : « Let’s be real », un jeu de mot qui signifie à la fois « Soyons plus vrais que nature » et « Soyons réalistes ». A la manœuvre, Robert Smigel, acteur déjà célèbre pour ses sketchs avec une marionnette de chien qui insulte les célébrités en se marrant. Dans la bande-annonce, on découvre la marionnette de Donald Trump avec un énorme goitre, la peau mate et deux ronds plus clairs autour des yeux. Un président qui aurait des problèmes de thyroïdes et d’autobronzant. 

Précision : Canal s’avère coproducteur de ces marionnettes yankees. De ce fait, la chaîne cryptée les diffusera en France après-coup. Fallait-il que « Les Guignols » traversent l’Atlantique pour qu’ils retrouvent grâce aux yeux de leur maison mère ?

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.