Aux Etats-Unis, le groupe "NBC Universal" a annoncé le lancement d’un nouveau concurrent de Netflix. Encore un. Ça s'appelle "Peacock", le paon en français.

Avec "Peacock" (le paon en français), la chaîne NBC Universal s'attaque à Mickey et Netflix
Avec "Peacock" (le paon en français), la chaîne NBC Universal s'attaque à Mickey et Netflix © AFP / DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

"Peacock", une nouvelle plateforme vidéo

Après Netflix, Amazon Prime, Apple TV et Disney , mais avant HBO Max lancée par la Warner en mai, voici une nouvelle plateforme de vidéos en ligne par abonnement annoncée le 15 avril chez les Ricains. Le marché devient complètement effarant. Tant la concurrence est rude, tant les moyens sont colossaux. Dans ce paysage, Disney a fait récemment une entrée fracassante : 10 millions d’abonnés en une journée, 24 millions en un mois. Sa force de frappe ? La toute-puissance de sa marque, l’un des plus beaux catalogues de cinéma du monde (Lucas films, Pixar, 20th Century Fox, Marvel…) et une irrésistible nouveauté dérivée de « La Guerre des Etoiles ». 

NBC dans la cour des grands

C’est dans cette cour-là, celle des très grands, que va jouer le prochain arrivant. Il s’appellera « Peacock », ça signifie le « paon » en anglais. Tel est le logo de la chaîne NBC, la queue déployée du paon, un éventail multicolore que tous les Américains ont en tête. NBC est l’équivalent de TF1, la chaîne de « Friends » et de « The Voice », doublée de canaux de sport et d’info. Et mariée à Universal Pictures, maison mère de « E.T », « Jurassic Park » ou « Fast & Furious ».   

7 500 heures de programmes mis en lignes gratuitement

À condition d’avaler de la publicité. Ou 15 000 heures de programmes pour les abonnés premium. 15 000 heures sans pub ? Netflix le fait déjà. Alors, Peacock ajoute des services : accéder au show du soir de Jimmy Fallon avec 3 heures d’avance. Regarder en direct sur son smartphone, entre deux épisodes de séries, le célèbre « Saturday Night live » ou bien un match de foot anglais ou même les J.O. de Tokyo cet été. Ça, Netflix ne fait pas.

Car Netflix n’est qu’un vidéo-club avec, en plus des VHS pleines de poussière sur le haut des étagères, quelques films même pas sortis en salle. Mais jamais de jeux, jamais de sport, jamais de magazines, de débats ou d’info. Jamais de direct. Ça s’appelle le flux, contrairement au stock, et ça reste l’apanage de la télé. Eh bah, Peacock va proposer des programmes de stock, de flux et du direct, ce sera un vidéo-club une télévision sur le même écran. Que voulez-vous, Disney a beau être puissant, Mickey n’est qu’une souris. NBC est un paon. Le paon est orgueilleux.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.