Ce n’est pas la première fois que Fox News, la chaine d’info pro-Trump, essuie les critiques. Mais là, elles viennent de l’intérieur.

Les mensonges de Fox news
Les mensonges de Fox news © Getty / Rafael Henrique/SOPA Images/LightRocket

Du clan Murdoch, notamment. La famille propriétaire. Le milliardaire Rupert Murdoch, 89 ans, a six enfants. Son fils, James Murdoch, s’avère en rupture de ban. Il a démissionné l’année dernière du conseil d’administration. Et dénoncé tous azimuts les thèses climato-sceptiques véhiculées par les médias de papa aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Australie, d’où Murdoch est originaire et tout puissant, une zone ravagée par la sécheresse et les feux.  

La semaine dernière, l’héritier a franchi un pas supplémentaire en pointant les mensonges délibérés de Fox News, fleuron de l’empire paternel, et la responsabilité directe de la chaîne dans le saccage du Capitole.

Il a choisi le « Financial Times », un grand journal anglais, pour dire que les réseaux sociaux n’étaient pas les seuls coupables, que les médias auraient aussi une addition salée à payer. 

Les mensonges de Fox News

Le conspiratonnisme assumé de ses présentateurs phares. En même temps que James Murdoch accusait frontalement la chaîne, une autre affaire de complot et de fausse vérité amplifiés par l’antenne a refait surface. 

En 2016, un jeune membre du Parti démocrate américain a été assassiné. Il s’appelait Seth Rich. Son meurtre n’a jamais été élucidé. En revanche, une ribambelle de trolls et de militants pro-Trump ont imaginé que ce garçon avait perdu la vie après avoir fait fuiter les mails de l’équipe démocrate sur le site Wikileaks. 

On sait maintenant que des hackers russes, tous identifiés, étaient à l’origine de ce piratage. Seth Rich n’avait rien à voir avec cette histoire. Trop tard. Les animateurs de Fox News en ont fait leur miel pendant des mois, comme Sean Hannity. 

Lui aussi serait dévasté si son fils avait été assassiné. Mais, il veut comprendre…

Ses élucubrations ont valu une condamnation en justice pour Fox News au mois d’octobre et des millions de dollars de dédommagement pour la famille du défunt. Il y a quatre jours, deux activistes pro-Trump ont présenté aux leurs excuses au frère de Seth Rich qu’ils ont trainé dans la boue. Où ? Sur les antennes de Fox News qui, en 2016, avaient déjà décelé un complot électoral des Démocrates. On voit où ça a mené. 

Ce week-end, un éditorialiste du New York Times (dont on vous parle souvent Nicolas et moi) remarquait que tous les médias faisaient leur examen de conscience au sujet de la bascule trumpiste, cherchant à comprendre là où chacun avait « merdé », sauf… Fox News. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.