En cette "semaine de la presse à l’école", Sonia Devillers évoque chaque matin la relation des jeunes et des médias. Aujourd'hui, elle nous emmène à l’écoute de "Radio Sexe", tous les dimanche soir à 21h30 sur Twitch, plate-forme vidéo gratuite et plus grande communauté de "gamers" au monde.

Capture d'écran de la vidéo "Radio Sexe le retour de PRIME !" sur Twitch
Capture d'écran de la vidéo "Radio Sexe le retour de PRIME !" sur Twitch

"Radio Sexe" sur Twitch

Ces petits malins ont compris qu’ils pouvaient faire autre chose que jouer des parties en direct. Imaginez un studio réunissant des stars du jeu vidéo, que des mecs – ça met mal à l’aise – en blouse blanche, distillant leurs conseils morts de rire. 

Ici, on ne prend pas de mineurs en ligne, mais les gamins se ruent sur le live et n’en perdent pas une miette. Ils participent, aussi : sur l’écran défilent à une vitesse hallucinante les commentaires du chat, super trash

Le renouveau de la libre antenne

Il est là, côté web, le renouveau de la libre antenne dont les FM avaient fait un espace du soir dédié aux ados des années 1990 et 2000. 

Lov’in Fun, Doc (un vrai docteur) et Difool sur Fun Radio. Difool bascule ensuite sur Skyrock, inoxydable (sa maturité l’empêche de laisser faire n’importe quoi), toujours sur les ondes et en bande. 

Comme chez son modèle américain ,Loveline de Dr Drew, on y a parlé de tout : drogue, suicide, racisme, violence, divorce des parents. Grosse différence avec le live de Twitch qui cause uniquement de cul

Le web a un avantage sur les radios, les vraies : l’absence de CSA

Cauet sur NRJ, autre survivor plus très jeune des radios jeunes dont les audiences en soirée baissent inexorablement. Et qui se tiennent à carreau. Vous vous souvenez du canular téléphonique de Cyril Hanouna où il singeait un « Jean-José » super efféminé à la télé ? À l’origine, c’était un personnage de radio. La tempête a été telle que, depuis, toutes les stations font attention.

Sur Twitch, c’est free-style. A ceci près, que les gamers aux commandes ne sont pas des décérébrés. D’abord, ils n’ont aucune leçon d’hétéro-beauferie à recevoir de Cauet. En plus, stars du secteur, ils ont tous business et sponsors qui limitent les dérives. 

N’empêche, branchez-vous sur Twitch dimanche, vous ignorez que vos enfants en savent et en font autant.      

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.