Ces deux youtubeurs, ce sont McFly et Carlito. Ils sont parmi les plus populaires du pays avec plus de 6 millions d’abonnés, qui adorent leurs vidéos farfelues et survoltées.

Capture écran de la vidéo de  Mcfly et Carlito « Je me souviens » (clip gestes barrières) en réponse à l'incitation d'Emmanuel Macron. Si cette vidéo atteint les 10 MILLIONS de vues, ils obtiendront un concours d’anecdotes avec le président
Capture écran de la vidéo de Mcfly et Carlito « Je me souviens » (clip gestes barrières) en réponse à l'incitation d'Emmanuel Macron. Si cette vidéo atteint les 10 MILLIONS de vues, ils obtiendront un concours d’anecdotes avec le président © Youtube

Ces deux youtubeurs, ce sont McFly et Carlito. Ils sont parmi les plus populaires du pays avec plus de 6 millions d’abonnés, qui adorent leurs vidéos farfelues et survoltées. Il y a quelques jours, les deux amis reçoivent un message… inattendu. C’est une courte vidéo d’Emmanuel Macron, qui s’adresse à eux, directement. Le président leur propose de réaliser une vidéo sur les gestes barrières, et leur lance un défi :
 

Médusés, les deux hommes acceptent. Mais à une condition : s’ils dépassent les 10 millions, Emmanuel Macron devra participer à leur fameux “concours d’anecdotes”, un jeu loufoque de leur invention. L’Elysée répond : Banco.

Résultat, hier matin, McFly et Carlito ont diffusé sur Youtube leur vidéo, sous forme de chanson.

La vidéo est sortie il y a moins de 24 heures, et elle a déjà généré plus de 5 millions de vues.

Voilà, c’est un joli coup de com de l’Elysée, avec un double objectif.

  • D’abord évidemment, faire de la prévention sur la pandémie, auprès des jeunes : avec l’idée que le message passe mieux quand il vient de certains influenceurs que de spots officiels souvent soporifiques.
  • Mais cette opération, elle a aussi pour but, on s’en doute, de valoriser l’image du président auprès des plus jeunes - l’élection présidentielle commence à se rapprocher et bien sûr, il faut avoir ces électeurs dans la poche.

On a déjà vu Emmanuel Macron et le gouvernement expérimenter sur des plateformes prisées des jeunes, comme Twitch ou TikTok, et approcher des youtubeurs. Avec la campagne, ça pourrait s’intensifier, et pas seulement du côté du président : Jean-Luc Mélenchon, par exemple, tente lui aussi de s’approprier ces canaux.
 

Quant à McFly et Carlito, eh bien ils ne sont pas dupes, disent-ils.

Mais ça les amuse... et c’est une bonne affaire pour eux aussi : ça va leur rapporter beaucoup d’audience, et donc d’argent - qu’ils s’engagent à reverser à une association étudiante. Mais sur le plan politique, jurent les deux influenceurs, “on ne vous influence en rien”.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.