Ce mercredi 22 janvier 2020, est mort Terry Jones, membre éminent de la troupe des Monty Python, génie du « non-sens » à l’anglaise et pionnier de la télévision britannique.

Terry Jones, membre des Monty Python, en 1986
Terry Jones, membre des Monty Python, en 1986 © Getty / Martyn Goddard/Corbis

On connaît leurs films, Sacré Graal ou La Vie de Brian, mais...

Les Monty Python n’auraient jamais fracassé le grand écran s’ils n’avaient commencé par tout inventer du petit

1966. Terry Jones intègre l’équipe d’auteurs d’un présentateur vedette, David Frost. 

1967, ce dernier produit, Do not adjust your set, émission à sketches faisant aujourd’hui l’objet d’un culte. Les plumes des futurs Monty Python y sont en partie réunies. L’absurdité en noir et blanc. La satire à tout va. 

Que signifie « Do not adjust your set » ? « Ne réglez pas votre téléviseur », sous-entendu, « Vous ne rêvez pas, la télé ça va aussi être ça » ! 

Les Monty Python sont nés à l’intersection de deux phénomènes : l’euphorique « Swinging London » et la naissance d’un média de masse, la télévision. 

Au début des années soixante, la Grande-Bretagne compte douze millions de téléviseurs, dix fois plus qu’en France. 

Il faut vous imaginer la très coincée BBC et sa cousine ITV ouvrant leurs portes à des gamins d’à peine 25 ans, déchaînés et prêts à bâtir un nouveau langage en image. Ils ont le même âge que les Beatles, ils réalisent les premières émissions de rock’n'roll et ils inventent le clip vidéo. Ils intègrent l’écran – et plus seulement le son – à l’industrie du divertissement.

Terry Jones est de cette génération pionnière

Lorsqu’il entre à la « Beeb », ll sort tout juste de la fac, Oxford. Il a étudié l’Histoire médiévale (d’où ses comédies antiques et ses délires en armure) et y a rencontré Michael Palin, son coéquipier. 

En 1969, ils lancent avec John Cleese, Terry Gilliam et Eric Idle, sur BBC One, l’abracadabrant Monty Python’s Flying Circus. 

45 épisodes de 30 minutes, en couleur. Un triomphe, que les Monty Python continueront d’alimenter jusqu’en 1974, alors qu’ils ont effectué leurs premiers pas au cinéma. Mais à la télévision, ils parodient tout de la société anglaise, notamment la télévision, le médium est déjà devenu un sujet pour lui-même. Les Monty Python sont les premiers à l’avoir compris. Et plus les censeurs s’arrachent les cheveux, plus ils sont intégrés dans les sketches. 

La mise en abîme est sans fin. Elle servira de début à ceux qui suivront. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.