Les scénaristes américains menacent de se mettre en grève. Cela pourrait définitivement changer la face de la télé.

Le site d’information Deadline, qui chronique les dessous de l’industrie hollywoodienne, pointe en effet une bascule passionnante. Si la grève a lieu, si les scénaristes bloquent les futurs épisodes des séries populaires, la télévision ne sera bientôt plus qu’un robinet à sport, à jeux et à téléréalité. C’est-à-dire à programmes dont les histoires ne sont pas écrites, dialoguées et jouées comme dans les fictions. 

Sachez, d’abord, qu’à Hollywood, la situation s’avère ultra-tendue entre la guilde des scénaristes et celle des agents. Nul ne sait comment va s’achever le conflit qui dure depuis des mois. Souvenez-vous des 101 jours de grève menée par les scénaristes en 2007. Les chaines de télé devenaient folles, le public enrageait : la suite de « 24 Heures chrono » repoussée d’un an. « Docteur House » et « Breaking bad » raccourcis. « Les Experts », interrompus ! Pareil pour « Desperate Housewives » et « Esprit criminel » ! A l’époque, qu’est-ce qui avait sauvé les audiences des chaines gratuites, à votre avis ? « Dance avec les Stars », « Koh Lanta », « La Nouvelle Star » et, bien sûr, « The Apprentice », le reality-show de Donald Trump. 

Et si ça recommençait 13 ans après ? Si les feuilletons à succès d’aujourd’hui, « The Good doctor », diffusé sur ABC, et « This is Us » sur NBC étaient à nouveau à l’arrêt ? Les grandes chaines pourraient bien jeter le gant. Cesser d’en programmer. Le genre « série » n’est pas en danger, le boom est au contraire phénoménal. Mais il ne sera plus destiné à la télé. Terminé. Seulement aux plates-formes de vidéo à la demande qui se battent pour les signer des séries en exclusivité. Ca a du sens : le public est prêt à s’abonner (à payer) et veut pouvoir ingurgiter des épisodes comme ça lui chante.  

Ainsi, une nouvelle grève des scénaristes accélèrerait-elle un mouvement déjà à l’œuvre. Prenez la grille des programmes de la chaine Fox : ses locomotives sont le catch, le foot américain et « Mask Singer », le jeu qui a fait un score dingue en France sur TF1. Ajoutez à cela de l’actu et quelques magazines de société, vous avez la nouvelle définition d’une chaine de télés : des programmes non scénarisés. Le scénario va devenir une ligne de démarcation : il commencera sur Netflix et autres plateformes, c’est-à-dire là où s’arrête la télévision.  

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.