Ce soir, tirage du Loto exceptionnel sur TF1. Une émission très courte, mais incontournable dans l'histoire de la télévision française.

Et le numéro complémentaire est...
Et le numéro complémentaire est... © AFP / Joël Saget

Ce soir un tirage exceptionnel de 15 millions d'euros, présenté par Jean-Pierre Foucault. C'est la deuxième année que la Française des Jeux organise une super cagnotte pour Noël : une tradition empruntée à l'Espagne, où la loterie du 25 décembre, surnommée "El Gordo", récolte chaque année des mises astronomiques. Cela s'inscrit dans la volonté d'événementialiser le Loto en France. Le mot n'est pas joli, mais on comprend l'idée : créer plus d'événements (avec un animateur vedette) pour attirer de nouveaux joueurs. TF1 s'y est engagée quand la chaîne a récupéré le Loto et l'Euromillion.

Les tirages sont en effet passés sur TF1 en 2014, après vingt ans sur France 2. La Française des Jeux a ainsi beaucoup gagné en visibilité : cinq millions de téléspectateurs en moyenne. Mais il a fallu réduire drastiquement la durée : le tirage dure désormais une minute trente, contre quatre minutes à l'époque de France Télévisions. Il faut dire que sur un carrefour aussi stratégique, juste avant le film du soir et juste après le JT, les minutes coûtent très cher. Et il ne faut pas s'y tromper : le tirage du Loto est avant tout une vitrine. C'est une pub pour inciter les non-joueurs à jouer, bien plus qu'une émission d'information pour ceux qui ont joué. C'est d'ailleurs pour cela que l'on sait désormais tout de suite s'il y a un ou une gagnante. 

On peut relever au passage que cette toute petite émission est un produit télé unique en son genre. Le tirage est enregistré un peu après 20h, quelques minutes avant la diffusion. D'abord, on filme le fameux brassage des boules dans la sphère et leur cheminement jusqu'à la goulotte. Puis le tournage s'interrompt pour laisser le temps à des machines basées à Vitrolles (le data center de la Française des Jeux) de savoir s'il y a un gagnant ou pas. Et ensuite, on reprend le tournage pour annoncer, le cas échéant, dans quel département se trouve(nt) le ou les gagnant(s). La réalisation du Loto est hyper-réglementée, résumée dans une charte que les professionnels appellent « la bible ». Il y a une seule prise : hors de question de recommencer le tirage si on a loupé un plan ! Il en va de la transparence du tirage. Aucune place pour la créativité du réalisateur.

Et pourtant, il faut reconnaître que c'est fascinant à regarder. Écoutez la question posée récemment par un enfant dans Les p'tits bateaux, l'émission de Noëlle Bréham. Il y a autant de chances de gagner quels que soient les numéros qu'on joue. Chaque combinaison a une chance sur 19 millions d'être la bonne. Cette chorégraphie des numéros qui tournent, finalement, c'est une mise en image de la théorie des probabilités et de la magie de l'aléatoire. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.