La deuxième rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un aura lieu ce mercredi au Vietnam. Mais certains, dans les rues de Hanoï, ont déjà eu l'impression de croiser les deux chefs d’État ensemble.

Donald Trump et Kim Jong-Un (enfin, presque)
Donald Trump et Kim Jong-Un (enfin, presque) © Maxppp / LUONG THAI LINH

Trump et Kim Jong-Un, souriants, triomphants, posaient devant les photographes... sauf que c'étaient des faux ! De magnifiques sosies du président américain et du dictateur nord-coréen, qui s'étaient donné rendez-vous vendredi à Hanoï, là où est prévue la vraie rencontre cette semaine. Les deux hurluberlus sont assez ressemblants, surtout le sosie de Kim Jong Un, qui a reproduit au millimètre son étonnante coupe de cheveux, ses lunettes et son visage tout rond. Quant au sosie de Donald Trump, il avait, bien entendu, forcé sur le maquillage orange. 

Mais ce faux sommet n'a pas duré car les deux hommes ont été arrêtés par la police vietnamienne, pendant une interview à une chaîne de télé locale. Ils ont été priés de cesser leurs apparitions médiatiques sous peine d'être expulsés du pays. 

Mais l'opération était déjà réussie.

Oui, la photo des deux hommes était déjà partout. Et c'est bel et bien un rituel médiatique qui est ici moqué par les deux sosies : celui de la poignée de mains entre chefs d’État. Les médias du monde entier, à chaque sommet diplomatique, se focalisent sur ce moment précis. Combien d'articles et d'analyses sur Trump et Macron se serrant la pince comme s'ils faisaient un bras de fer, en mai 2017? La scène fut diffusée au ralenti et en gros plan jusqu'à l'indigestion. Le New-York Times, en disséquant image par image ce mini match de boxe image avait conclu à une victoire d'Emmanuel Macron.

Certes, la poignée de mains est un exercice diplomatique lourd de sens. Mais ne s'intéresser qu'à elle est une façon de contourner l’obstacle. Parce qu'un sommet diplomatique est une horreur à résumer et à mettre en images : que dire et que montrer?

Alors le faux sommet de nos deux sosies ressemble fort à une satire de cette forme de paresse médiatique. Une façon de dire : la photo est déjà faite, parlez-nous du reste ! La dénucléarisation de la Corée du Nord ? La levée progressive des sanctions internationales contre le régime de Pyongyang ? D'ailleurs sur la photo, les deux hommes ne se serrent pas la louche mais se font un "check", poing serré contre poing serré. 

Au fait, les deux sosies arrêtés vendredi à Hanoï sont à la recherche d'autres sosies pour grossir les rangs de leur autoproclamée "bande de tyrans". Il leur faudrait notamment des hommes ressemblant à Vladimir Poutine, à Xi Jinping (le président chinois) et au chef d’État brésilien, Jair Bolsonaro. Avis aux amateurs !

Les faux Kim Jong Un et Donald Trump ont même fait plus qu'un check...
Les faux Kim Jong Un et Donald Trump ont même fait plus qu'un check... © AFP / Manan Vatsyayana
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.