Hier, en Une, le quotidien allemand Bild proposait ... une kippa à découper.

Quand un journal allemand à plus de 2 millions de lecteurs par jour s'engage contre l'antisémitisme
Quand un journal allemand à plus de 2 millions de lecteurs par jour s'engage contre l'antisémitisme © Getty / ullstein bild /

Il faut découper en suivant bien les pointillés, mais ce n’est pas un journal pour enfant. C’était hier dans le Bild. Le quotidien allemand consacrait une bonne partie de sa une aux résultats des élections européennes en titrant « SPDebakel » (comprenez la débâcle du SPD, le parti social-démocrate). Mais on trouvait aussi ce découpage en première page : une kippa, taille réelle, sur laquelle figure une étoile de David bleue. Les lecteurs sont invités à découper le couvre-chef pour afficher leur solidarité avec leurs voisins juifs et, je cite, « hisser le drapeau contre l’antisémitisme ». 

Cela renvoie à un débat sensible qui agite l’Allemagne depuis quelques jours. Depuis une déclaration du commissaire du gouvernement chargé de la lutte contre l’antisémitisme, Felix Klein. Voici ce qu’il a dit à la presse samedi : « Je ne peux pas conseiller aux juifs de porter la kippa partout tout le temps en Allemagne ». Autrement dit, face à la hausse des agressions antisémites, on conseille aux juifs de se montrer discrets. Je vous laisse imaginer l’avalanche de réactions indignées.

Ce n’est pas la première fois que les Allemands trouvent une kippa dans le journal. L’année dernière déjà, c’était à la une du TAZ et du Tagesspiegel. Après une violente agression dans la rue, à Berlin, qui avait été filmée et fait le tour des réseaux sociaux. Le Bild reprend donc la même idée mais l’impact est d’une toute autre ampleur, parce que ce journal est colossal. Près de deux millions de lecteurs par jour. Le Bild est le quotidien le plus lu d’Allemagne, c’est même le plus grand d’Europe. Pour l’anecdote, c’est un grand quotidien aussi par le format (un grand format comme on n’en voit plus en France) ce qui est pratique pour y faire tenir ce genre d’atelier découpage !

Cette histoire de kippa vient surtout nous rappeler l’ADN du Bild : un tabloïd qui veut frapper fort, à la une. Un journal habitué aux titres en majuscules, volontiers racoleurs. Un traitement sensationnaliste de l’actualité. Bild est un journal populaire, souvent accusé d’être populiste et xénophobe. En 2015, néanmoins, il marque les esprits avec une opération d’aide en faveur des réfugiés, baptisée « Wir helfen » (« nous aidons »). Aujourd’hui, il s’engage contre l’antisémitisme en enjoignant ses lecteurs à porter la kippa. Et à chaque fois, l’explication est la même : il faut accrocher l’œil. Car c’est un journal qui réalise la majorité de ses ventes en kiosque, au numéro. Attraper le regard de l’acheter. Et faire des opérations qui marquent les esprits. Parfois pour le pire et parfois pour le meilleur. 

La Une du "Bild" allemand, lundi 27 mai 2019
La Une du "Bild" allemand, lundi 27 mai 2019 / Das Bild
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.