Cette semaine, Spotify, leader mondial de la musique en ligne, a lancé une nouvelle application destinée aux enfants : Spotify Kids.

Sportify vient de lancer Spotify Kids, une manière de se positionner sur le marché des sons pour enfants.
Sportify vient de lancer Spotify Kids, une manière de se positionner sur le marché des sons pour enfants. © Getty / stockcam

Une application testée uniquement en Irlande pour l'instant, mais avec l'ambition d'être étendue partout : Spotify, leader mondial de la musique en ligne, compte 232 millions d'abonnés. L'entreprise suédoise lance un service à destination des enfants. En gros, cela permettra aux abonnés qui ont choisi l'offre "famille" de contrôler ce que leur progéniture écoute. Les chansons aux paroles trop violentes ou trop explicites sont écartées, avec différents critères en fonction de l'âge de l'enfant. Le tout avec une interface et des couleurs spécialement adaptées aux plus jeunes. L'objectif, c'est bien sûr de recruter de nouveaux clients qui deviendront grands... mais c'est aussi un service rendu aux parents : ça permet de bien séparer leur playlist avec celle des gosses... d'être libéré, délivré... et ne plus se farcir Baby Shark par exemple. Si vous ne connaissez pas, je vous prie de mesurer votre chance.

L'audio pour enfants, un marché... en pleine expansion

Ce nouveau service Spotify, en tout cas, vient illustrer une offensive massive : celle de l'audio pour enfants. Que ce soit avec la musique ou avec des podcasts, spécialement conçus pour les jeunes oreilles, les offres se multiplient. France Inter s'est lancé dans cette course très tôt, avec Oli puis Les Odyssées, des histoires et des récits historiques, à télécharger sur votre téléphone pour que les trajets en voiture passent plus vite (je parle d'expérience). France Info a lancé récemment Salut l'info !, un formidable podcast d'actualité "interdit aux plus de 11 ans", en partenariat avec Astrapi. Sybel, une plateforme française de podcasts, propose aussi un contenu spécialement adapté à la jeunesse, et je pourrais ainsi multiplier les exemples. 

Pourquoi tout le monde s'y met ? 

Parce que le son est un rempart contre l'écran. Les parents sont de plus en plus nombreux à réaliser la place que prennent les écrans dans la vie de leurs enfants. Les alertes de spécialistes, sur le sujet, sont tous plus inquiétantes les unes que les autres. Certains comparent l'effet exercé par un écran sur un enfant à de l'hypnose. Le son, au contraire, n'enferme pas, il laisse galoper l'imagination des enfants, il construit un imaginaire. 

On dit souvent que dans les familles d'aujourd'hui, c'est chacun son écran. L'un est devant la télé, l'autre sur une tablette, l'autre encore sur son téléphone. Eh bien ce nouveau paysage sonore laisse peut-être présager un autre modèle : à la maison, chacun ses écouteurs. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.