On a toujours tort d’attendre, chaque année des annonces précises sur les dossiers en cours Et cette année sur les retraites, le propos est toujours général, présidentiel - il s’agit de fixer les grandes lignes. De ce point de vue l’allocution d’hier est quand-même assez riche.

Le président veut d’abord rester ce qu’il est (ou ce qu’il entend être) : un réformateur. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.