L'édito politique de Françoise Degois. A votre tour, ce matin, et comme le veut la tradition, Françoise, vous présentez vos vœux. Et d'abord, une question. Qu'avons nous fait pour mériter ca? Avons nous tué, volé, menti pour avoir à subir, et à Noël et au Jour de l'An, la mise en scène sur un plateau d'argent de deux proches de Nicolas Sarkozy. Bernard Tapie pour Noel, avec la diffusion en direct de la pièce "Oscar" dans laquelle il règle ses comptes avec les parlementaires qui l'ont asticoté sur l'affaire crédit Lyonnais, et Carla Bruni pour le Jour de l'An ! Avec un documentaire "Ma vie, mon oeuvre, mes amis, mon mari...". Je forme donc mon premier voeu... En finir avec cette géneflexion médiatique qui fait que Nicolas Sarkozy n'a probablement même plus besoin de demander qu'on lui serve la soupe. Mon deuxième voeu va à mes amis journalistes politiques. Je sais, oui je sais, la souffrance éprouvée à devoir désormais, en plus des journaux et des hebdo traditionnel, jeter un coup d'oeil , discret , parce qu'on a un peu honte, quand meme, on n'a pas été formé pour ca, Eric, c'est péché, jeter un coup d'oeil discret sur Closer, Gala et Voici. Ou s'étale, à intervalle régulier, le bonheur de l'une, le malheur de l'autre, les vacances des deux... Bref, nous sombrons lentement mais sûrement dans l'obscène. Je crois même que ça ne peut que s'aggraver, mais tant pis. J'y vais. Je nous souhaite une année où le comportement parfois adolescent de nos quinquas politiques nous lachera un peu la grappe. Mon troisième voeu sera pour Martine Aubry et Ségolène Royal. Je préviens tout de suite, non, on ne passera pas l'année à décortiquer laquelle a dit le truc en premier et pourquoi elle l'a dit en fonction de ce que n'a pas dit l'autre alors qu'elle ne pouvait pas le dire puisque l'autre l'a déjà dit... Je ne sais pas si vous me suivez, Eric, mais en gros, couvrir un Parti Socialiste, c'est déjà rude, mais alors deux... même pas en rêve! Je forme donc le voeu que Martine Aubry et Ségolène Royal parviennent à s'entendre, malgré tout, et surtout leur entourage respectif qui ne fait rien pour arranger l'affaire. On ne va pas être méchant, ne pas jeter en pâture des noms, même si je vous assure que ca me démange, je ne peux quand même pas me fâcher avec tout le monde, tout de suite et tout le temps... Et si au passage on pouvait recompter les voix dans la fédération du Nord, ça m'arrangerait aussi... Mon quatrième voeu ira à Nicolas Sarkozy. Il est sobre: conformer ses actes à sa parole... Et mon cinquième à Rachida Dati. Un bon accouchement, un beau bébé et qu'on n'en parle plus. Parce que là, avouez Eric qu'on frise l'overdose pré-natale. Et pour le reste du monde ? Oui. Et pardon par avance de m'exprimer en tant que Chef d'Etat de moi-même pour encore quelques secondes sur les affaires intèrieures d'un pays, mais je forme le voeu que Tzipi Livni remporte les élections en Israël. J'entends déjà les hululements derrière le poste mais voyez vous, quand on a un benjamin netanyou qui menace à la porte, on ne pinaille pas et on cherche le meilleur bouclier possible... Tous mes voeux à Barak Obama, que la déception ne soit pas à la hauteur de l'espoir qu'il a généré... Courage! Plus que 4 ans à tenir! Aux banquiers désormais repus d'argent public je ne saurais trop leur conseiller d'en faire bon usage sinon gare à vos plumes à la prochaine secousse sismique. Aux délocalisateurs en tout genre, profitez en bien, ca ne durera pas comme les impôts. Aux islamistes enragés, profitez en bien, ça ne durera pas comme l'éternité. Aux menteurs, aux manipulateurs, aux hypocrites et aux courtisans... Profitez en bien ca ne dure jamais longtemps... Et longue vie à Nelson Mandela et An San Su Ki... Et là, pourvu que ça dure !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.