C'est "le" texte de ce début d'année... La loi Macron va débarquer à l'Assemblée dès la rentrée... Et d'ores et déjà Gauche et Droite font le même calcul : profiter de ce projet de loi pour rassembler leur camp...

Oui, c'est évident... parce que ce texte joue avec des marqueurs importants... Vous avez d'un côté, la volonté affichée à travers cette loi, de libéraliser l'activité... de libéraliser l'économie... - ce qui n'est pas pour déplaire, à priori à la Droite -... et vous avez en même temps, mais de l'autre côté, certains repères sociétaux qui risquent du coup, d'être mis à mal... comme le repos du dimanche par exemple... Si le principe de ce repos était gravement remis en cause, une partie de la Gauche pourrait en faire un "casus belli"... ' Autrement dit, vous avez un projet de loi... porté par un Gouvernement de Gauche... qui pourrait être voté par certains députés issus de la Droite, et sanctionné par des parlementaires venant de la Gauche... Ce qui est politiquement toujours assez embêtant, et plus encore en ce moment... Pourquoi?? Parce que François Hollande va de plus en plus avoir besoin, au contraire, de montrer qu'il n'est pas isolé... que dans la perspective de 2017, il est même le mieux placé pour rassembler tous ses alliés... ' Même souci de "rassemblement" pour Nicolas Sarkozy... Maintenant qu'il est redevenu le patron de l'UMP, il veut voir toutes ses troupes voter comme lui... question d'autorité !

Donc la loi Macron va à la fois gêner François Hollande - et - Nicolas Sarkozy ?

Oui, mais en fait non... ils vont utiliser la loi Macron pour des questions de "pouvoir personnel"... pour reprendre - si vous préférez - l'un et l'autre, le leadership sur leur famille politique... ' A Gauche, le Chef de l'Etat - qui sait toujours parfaitement manoeuvrer - va laisser seul son Premier ministre défendre un texte aux accents libéraux... de manière à ce que lui, François Hollande puisse passer pour le vrai garant des valeurs de la Gauche... Et à Droite, Nicolas Sarkozy a déjà commencé à réclamer, à tous les députés UMP, de voter contre le projet de loi d'Emmanuel Macron... Peu importe que certaines dispositions du texte puissent séduire une partie de son camp... Le chef de l'opposition ne veut pas "une tête qui dépasse" ! Tout le monde doit désormais, être derrière Nicolas Sarkozy... surtout avant les Départementales...

Donc pour eux, la question n'est plus de savoir si 12 dimanches, par exemple, suffisent à faire redémarrer l'activité économique... Non, leur vrai problème - à François Hollande et à Nicolas Sarkozy - avec cette loi, c'est de parvenir à ré-incarner suffisamment leur camp politique... ce qui signifie pour Hollande, d'être plus à gauche - s'il le faut ! - que ce qu'il croit être utile pour son pays... Et cela signifie pour Sarkozy - tant pis ! - d'être moins libéral que ce qu'il croit être nécessaire pour relancer la France... // Avec la loi Macron, François Hollande et Nicolas Sarkozy ont décroché le "parfait outil" pour se replacer... juste au-dessus de leur camp... .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.