Par Marc Fauvelle.

Faut-il marquer le premier anniversaire de l’élection de François Hollande à l’Elysée -ce sera lundi prochain- c’est le débat qui fait débat en ce moment dans la majorité…

Oui, cela devait être l'un des temps forts de ce week-end, et un clin d'œil rétrospectif à la campagne de François Hollande. Des centaines de jeunes socialistes réunis dans les Landes, pour débattre avec une brochette de ministres, et le premier d'entre eux, et accessoirement faire un petit peu la fête, douze mois après le retour de la gauche au pouvoir. Le rendez-vous était prévu de longue date, les cartons d'invitation partis depuis des semaines, mais hier matin, Jean-Marc Ayrault a posé un lapin à tout ce beau monde… Problème d'agenda, a fait savoir Matignon, en annonçant que le Premier ministre sera dimanche soir sur le plateau du 20H de TF1. En réalité, personne évidemment n'est dupe. Si Jean-Marc Ayrault a décidé de sécher cette fête d'anniversaire, c'est avant tout pour un problème d'image.

François Hollande lui-même s'en serait inquiété en apprenant l'existence de cette réunion sur les bords de l'Atlantique. « Une idée à la con », explique sans détour l'un de ses proches. Comment imaginer une partie de son gouvernement en mode décontracté, au moment même où Jean-Luc Mélenchon d'un côté, et Frigide Barjot de l'autre, battront à nouveau le pavé...

Même l'un des ministres participants avoue qu'il ira à reculons. « Ce n'est pas la meilleure idée du siècle, mais après tout on ne va pas rester cloîtré chez nous à compter les jours… »

Les autres membres du gouvernement ont été priés d'annuler les rendez-vous qu'ils avaient pris dans les médias ce week-end, pour ne pas faire d'ombre à la parole du Premier ministre. Traduction de l'un de ses amis : « On a enfin compris qu'à force de parler tous, en même temps, et dans tous les sens, on était en train de se cannibaliser ».

Vous me direz -et ça c'est moi qui l'ajoute- qu’après 362 jours au pouvoir, il était temps de s’en rendre compte…

L’épisode révèle la difficulté pour l’Elysée d'appréhender cette date anniversaire…

Comment marquer le coup, sans tomber dans l'autocélébration ? Autour de François Hollande, on relativise cette date du 6 mai, en rappelant par exemple qu'aucun de ses prédécesseurs n'a fêté sa première année au Palais. Il n'en sera pas autrement cette fois. Et la journée de lundi du président normal sera donc tout ce qu'il y a de plus normal… Seule entorse à cette « normalitude », un séminaire de travail qui réunira le gouvernement autour du chef de l'Etat lundi matin. La priorité désormais, c'est de trouver enfin ce second souffle du quinquennat, après une première année ratée (comme Nicolas Sarkozy d’ailleurs avait raté la sienne).

Un été aux abonnés absents, un automne marqué par l'échec de Florange, et un printemps plombé par l'affaire Cahuzac et le mariage pour tous… « On a complètement raté nos six premiers mois, confesse un responsable socialiste et depuis, on rame pour se remettre dans le sens du vent ».

Dès hier, le gouvernement a tenté de remettre la barque à l'endroit (la barque, pas le pédalo) en publiant l'abécédaire des 60 propositions du candidat Hollande, en fonction de leur degré d'avancement. Un autre site sera publié dès lundi cette fois avec tous les autres chantiers mis en œuvre et la prochaine conférence de presse présidentielle aura lieu dans deux semaines, le 16 mai.

François Hollande en est conscient, sa courbe de popularité reste indexée, scotchée à celle du chômage et c'est sur ce dossier aujourd'hui, beaucoup plus que sur ses promesses d'il y a un an, qu'il est jugé par les Français. La deuxième année du quinquennat démarre donc dans des conditions bien pires que la première. Et paradoxalement, c'est peut-être là, sa chance. S'il est prêt à endosser une certaine impopularité, à ne pas gouverner en fonction des enquêtes d'opinion, mais du bien-fondé des réformes et de leur justice, les prochaines bougies seront peut-être moins difficiles à souffler.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.