Les gilets jaunes du Gargalon près de Fréjus ont organisé un grand débat mi-février. Leurs conclusions ont été envoyées sur la plateforme dédiée.

Si certains "gilets jaunes" boycottent le grand débat national, d’autres ont décidé de faire entendre leurs revendications. Les conclusions de cette consultation viennent d’être envoyées sur la plateforme dédiée. Elle a eu lieu près de Fréjus le 17 février, organisée par des gilets jaunes. Les gilets jaunes du rond point du gargalon qui ont saisi au bond le message d’Emmanuel Macron. On leur a donné la parole, ils ne comptent pas la lâcher. Alors ils se sont engagés. Ont respecté les consignes. 34 pages très enrichissantes et ce qui se dégage c’est une volonté franche de changer en profondeur et modifier notre démocratie.

Le travail est minutieux. 

Ca débute par une référence à la  déclaration universelle des droits de l’homme 

Chaque être humain à un droit d’avoir un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et celle de sa famille. 

C'est loin, très loin des clichés véhiculés aujourd’hui par beaucoup y compris Emmanuel Macron qui décrivent une majeure partie des gilets jaunes restant comme des complices des violences. 

Ce document atteste du contraire

65 personnes ont donc été tirées au sort près de Fréjus. Pour débattre autour des 4 thèmes définis par le président de la République. 

Ce jour là, pour la petite histoire ils ont reçu la visite d’un soutien un peu particulier. Une certaine Brigitte Bardot, régionale de l’étape devenue leur marraine. 

Et dans le détail ?

1ère question. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ? 

Réponse. Le peuple est mal représenté il n'y a plus personne à part monsieur le Maire. Les citoyens poursuivent-ils ont confiance en leurs institutions mais ont perdu celle qu’ils accordaient à leurs élus. 

Alors  question suivante. Comment renouer le lien entre les citoyens et leurs représentants ? 

Plusieurs propositions. Répartition des richesses.  Le référendum d'initiative citoyenne en toute matière. Le RIC reviendra avec insistance tout au long du document. Transparence absolue des élus, révocation possible.

Dans ce grand débat, ces citoyens préconisent la mise en place d’une dose de proportionnelle, la diminution de moitié du nombre de parlementaires, la suppression du département, la prise en compte du vote blanc  et ne veulent pas revenir sur le non cumul des mandats.  

Autre thème. L’immigration. Le débat a eu lieu à Fréjus.

Quels sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire? 

Plus d'immigration égal plus d'impôts.

Vient ensuite sur la fiscalité. 

Que faudrait-il faire pour la rendre plus juste plus efficace ?

L’évasion fiscale est dans le viseur. Les réponses à apporter :   Minimum 3 ans de prison pour les fraudeurs, proposent ils. 

On passe à l’écologie.  La crise des gilets jaunes a démarré en raison notamment de la taxe carbone. Vous vous souvenez. question. Par quoi les recettes liées aux taxes sur le diesel et l'essence doit-elle avant tout servir ?  

À financer les investissements en faveur du climat ainsi qu'accompagner les Français dans la transition écologique. 

Au final, c’est parfois un peu fouillis, orienté, candide, maladroit mais on perçoit surtout une volonté de bien faire. Témoignage d'une réelle envie de s'engager. Preuve incontestable qu'ils attendent eux aussi beaucoup du grand débat et surtout de ses conclusions. A bon entendeur.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.